One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Jimmy Butler (#18) !

Jimmy Butler

Le vrai patron des Wolves, désolé KAT !

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de Minneapolis pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 22,2 points, 5,3 rebonds, 4,9 assists et 2 interceptions à 47,4% au tir dont 35% de loin en 37 minutes.

# Résultats collectifs : 47 victoires pour 35 défaites, 8ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (0 point en 0 minute pour le All-Star Game, ou alors le 27/12 contre Denver c’est au choix) : 39 points, 5 passes, 4 rebonds à 3/6 du parking et 16/18 aux lancers mais surtout 12 points en overtime pour offrir une victoire qui s’avèrera terriblement décisive en fin de saison contre les principaux rivaux des Wolves.

Arrivé dans les Twin Cities durant l’été en l’échange de Zach LaVine, Kriss Dunn et d’un septième choix de draft, Buckets retrouvait des têtes connus dans le Minnesota. Tom Thibodeau en chef de file mais aussi Taj Gibson et Aaron Brooks. Un peu plus tard, Derrick Rose les rejoindra aussi pour former les Chicago Wolves. Dans cet environnement familial, Jimmy Butler va rapidement faire comprendre qui est le leader de son équipe, devant KAT ou Andrew Wiggins, encore trop jeunes et naïfs pour disputer ce rôle au numéro 23. Une fois la hiérarchie clairement établie, JB va permettre à Minny de venir squatter le podium de la Conférence Ouest avant que deux blessures ne viennent le ralentir coup sur coup. Bien abîmé par l’utilisation sans parcimonie de son coach, il serrera quand même les dents pour s’assurer de qualifier les Wolves pour leurs premiers Playoffs depuis 2004 lors des trois derniers matchs de la saison régulière. L’honneur est sauf, mais il reste encore du travail dans les forêts du nord.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top