Lakers

Les Lakers sonnent la fin de la récré entre Lonzo Ball et Kyle Kuzma : la prochaine fois c’est Kobe qui intervient

lonzo ball

Tu m’touches, j’te bouffe !

Source image : Youtube

Convoqués par la direction des Lakers mercredi, les deux rookies n’ont pas été sanctionnés par leur franchise mais ont dû promettre de ralentir le trashtalking sur les réseaux sociaux, après la méchante mixtape de Lonzo cassdédi à Kylie. Plus qu’à trashtalker comme des grands les roogeeks.

Ne vous y trompez pas, on ne parle pas ici de trashtalk de brute genre insultes à tout-va. Lonzo Ball et Kyle Kuzma sont des garçons plus raffinés, préférant un trashtalking soft et artistique où chaque mot est pesé. Nous sommes tout de même dans la cité des anges, il s’agirait de bien se tenir. Ainsi, à la vidéo postée le 30 mai par Bleacher Report, dans laquelle KK, alias Player Hater of the Year, trolle son gars sûr d’une lourdeur… ce dernier a répondu par un diss track ciblé sur Kuzma en début de semaine. Si la plupart des punchlines sont gentillettes, celle sur l’absence du père de Kylie a choqué pas mal de monde : « Non mais oh, comment il parle de son père ?! », s’exclamait même un espion français de passage dans le coin. Il n’en fallait pas plus pour que le staff des Lakers, silencieux jusque-là, mette le holà sur cette mascarade, histoire de poser quelques limites et de s’éviter un nouveau scandale après celui qui avait opposé D’Angelo Russell à Nick Young il y a deux ans.

Une rivalité renforcée par l’explosion de Kuzma ?

Un rookie attendu qui a (un peu) déçu, un rookie inattendu qui a épaté la Ligue. Plombé par des blessures à répétition (seulement 52 matchs joués), le numéro 2 de la dernière Draft n’a pas pu exprimer totalement son talent malgré des stats honorables (10-7-7). En outre, la stratégie systématique du meneur de rater plus de paniers qu’il n’en met n’a pas payé. Génie incompris. Number 27, Get Kuzma a effectué une première saison pleine : 16 points, 6 rebonds et 2 passes de moyenne en 77 matchs. C’est ce qu’on appelle une bonne pioche. Et ça a de quoi énerver un Mr Ball orgueilleux, qui lui a au moins montré que, dans la rap zone, he’s the boss ! Enfin, on vous laisse les départager…

 Rien de bien méchant entre les deux potes, mais les Lakers préfèrent prévenir que guérir. Ils savent que sur les réseaux sociaux, tout peut très vite dégénérer et ont bien raison de couver leurs poussins. Ça faisait longtemps que l’avenir n’avait pas semblé aussi radieux à Beverly Hills, ce serait dommage de tout gâcher maintenant et de compromettre les chances de voir arriver une superstar cet été, suivez notre regard…

Source texte : ESPN, NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top