Grizzlies

Blasés, les Grizzlies auraient tenté de marchander Chandler Parsons et leur 4ème choix de Draft

Chandler Parsons
Source image : YouTube

La Draft approche, les rumeurs se multiplient, les joueurs sont mentionnés dans tous les sens et les scénarios les plus fous sont envisagés en coulisses. Chez les Grizzlies, on aurait même parlé de Parsons sur le marché des transferts.

L’info nous vient de The Athletic et parle d’un récent coup de poker tenté apparemment par le management de Memphis. Remettons le contexte en place, pour bien comprendre ce qui a pu motiver Chris Wallace et sa bande. Depuis l’été 2016, on pleure à chaudes larmes dans le Tennessee puisque le contrat signé par Chandler Parsons afin de poser ses valises dans la région est considéré comme un des pires – si ce n’est le pire – de toute la Ligue. Quatre ans et 94 millions de dollars sur le papier, tout ça pour 7 points à 40% au tir en deux saisons, et seulement 70 matchs joués. Parsons est tellement considéré à la bourre sur quelconque tentative de comeback que son nom est devenu associé à pas mal de punchlines, et il faut dire que le joueur ne se défonce pas plus que ça pour changer la donne. Bloqué par des pépins lourds au niveau des jambes, Chandler n’est plus que l’ombre de lui-même et il semble impossible d’imaginer une saison semblable à sa première à Dallas, lorsqu’il claquait 16 points et 5 rebonds de moyenne, à 38% de réussite derrière l’arc. Du coup, à Memphis, on peut comprendre que les types perdent patience et qu’ils veulent plus du tout voir l’ailier dans le coin. Sauf qu’avec un contrat aussi lourd et donc 50 millions de dollars restants sur deux ans, CP est une came trop hardcore à transférer. Pour que quiconque accepte de récupérer son deal et ses cannes en PQ mouillé, il faut y coller un cadeau. Et pas n’importe lequel…

Avec la Draft qui arrive dans une semaine, de nombreux managers explorent le marché des transferts avec davantage d’enthousiasme tout en triant les vraies possibilités des fausses rumeurs.

Les Memphis Grizzlies ont notamment testé le marché avec un package autour de Chandler Parsons et le 4ème choix de Draft, selon des sources au sein de la Ligue qui ont communiqué avec The Athletic.

Plutôt choquante, l’info est à prendre en compte. Est-ce que les Grizzlies ont agi ainsi juste pour voir quelles étaient les potentielles offres faites en retour, ou bien étaient-ils totalement sérieux dans leur approche et considéreraient se séparer de leur choix de Draft ? Car elle est là, la vraie info qui fait flipper. La possibilité de voir Memphis lâcher un pick obtenu avec le tank et les larmes. En toute honnêteté, on n’y croit pas vraiment, l’avenir étant bien trop flou dans la région d’Elvis pour laisser passer la possibilité de drafter un talent aussi haut. Maintenant, cela montre le niveau de frustration que les Grizzlies ont avec Parsons. Ces derniers mois, on avait vu le staff se donner à ses côtés pour entourer son potentiel comeback, pour voir s’il en avait encore dans les jambes, mais cela semble du temps passé désormais. Les 36 matchs joués par Chandler n’ont rien apporté de très prometteur, hormis quelques soirées à l’ancienne, et cela pousse donc les décisionnaires du Tennessee à concevoir des grandes décisions de ce genre. Allez, on va jouer la carte de la patience, en se persuadant que les Grizzlies ont simplement posé cette offre sur la table afin de voir qui répondait et comment ces intéressés répondaient. Car s’ils veulent vraiment lâcher leur pick, oh boy…

De la même manière qu’un Kenneth Faried, dont les Nuggets vont devoir se débarrasser en collant leur choix de Draft sur son front, les copains de Memphis semblent dans une situation similaire avec Chandler Parsons. Personne n’en veut ? Très bien. Quelqu’un en veut avec un pur choix de Draft ? Ah, là ça répond.

Source : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. U. Drew

    15 juin 2018 à 12 h 57 min at 12 h 57 min

    Et pourquoi pas les suns ? Contre le #16 + TJ Warren ca passerait. C’est du win-win pour les 2 franchises. Les Suns auront l’occasion de chopper un autre gros prospect, car de toute façon ils va leur falloir au moins 2 ans pour être un sérieux prétendant aux PO.

    Dallas récupérerait dans l’échange un rôle player solide.

    PS : a quand le petit mock draft final de l’ensemble de la rédaction ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top