Celtics

Les Celtics auraient tenté de récupérer Kawhi Leonard à la trade deadline : Danny Ainge n’a peur de rien

Danny Ainge

Bien tenté Danny !

Source image : IGN

On est tous au courant, les Celtics ont réalisé une saison formidable ponctuée par une élimination en Finales de Conférence face au FC LeBron. Mais le scénario aurait pu être quelque peu différent si Danny Ainge avait réussi le coup tenté lors de la trade deadline, celui de s’attacher les services de Kawhi Leonard.

Qu’il a été laborieux cet exercice 2017-18 pour les hommes de Gregg Popovich. Ces derniers devaient entamer la saison sans Kawhi Leonard qui va louper les 27 premiers matchs de la régulière. Après un retour sur les parquets en janvier, il rejoint de nouveau l’infirmerie mais pour une durée indéterminée cette fois. Ok, le bon LaMarcus Aldridge a sorti une saison All-Star avec ses 23,1 pions, 8,5 rebonds et 2 assists de moyenne par rencontre, mais sans leur leader offensif et défensif, les Spurs vont descendre jusqu’à la dixième place de l’Ouest avant de remonter à la septième lors de la dernière soirée de la saison régulière. Un spot qui leur vaudra un premier tour de Playoffs face aux Warriors. Les Guerriers de la Baie d’Oakland laisseront une petite victoire aux Éperons avant s’envoler pour les demi-finales de Conf’. On ne peut pas trop en vouloir à la franchise du Texas tant le manque de talent en attaque était flagrant. Mais ce que l’on retiendra de cette aventure, c’est bien l’imbroglio autour de l’ami Kawhi. Entre les rumeurs de mal être et les blessures à répétition, on est tous un peu perdu au cœur de cette situation plus que confuse. Toujours est-il que quand les GM adverses entendent qu’un joueur du calibre de Caouaille n’est pas au mieux dans sa team, des offres de transfert atterrissent sur le bureau de Pop. Et bien sûr, on peut compter sur Danny Ainge pour être à l’affût sur ce genre de dossier. Quel filou celui-ci… Selon le numéro un de la breaking news en NBA, Adrian Wojnarowski de chez ESPN, le GM des Celtics se serait précipité sur l’occasion pour proposer un trade à San Antonio afin de s’attacher les services de Sugar K juste avant la trade deadline en février. Franchement, le contraire nous aurait étonné car le gars aussi froid qu’un glaçon fait partie du Top 5 des joueurs NBA, en tout cas lorsque les pépins physiques le laissent peinard. Il faut quand même se souvenir que cet individu est le visage (en tout cas sur le parquet) d’une des franchises les plus glorieuses de la Grande Ligue, en plus d’avoir été MVP des Finales en 2014 avec une bagouze à la clé.

Fans des Spurs, retenez votre souffle, on est sur le point d’en savoir un peu plus puisque le mec aux paluches indignes de l’espace humaine va se poser avec son coach pour éclaircir ses envies avant la prochaine Draft. Cette réunion est nécessaire mais elle est aussi à double tranchant. Soit Kawhi Leonard va rassurer son mentor et entamer les négociations pour signer une prolongation à plus de 200 patates dans la foulée. La seconde option pourrait correspondre à une demande de transfert exigée par The Klaw, suivie logiquement par un trade afin que les Éperons récoltent une monnaie d’échange. Ce serait quand même con de voir le double DPOY (2015 et 2016) partir contre walou lors de l’été 2019. Et R.C. Buford pourrait trouver preneur un peu partout mais il y a trois franchises qui se pencheraient sérieusement sur le dossier. La première étant celle de Los Angeles. Pas les Clippers mais bien les Lakers, qui auraient de quoi convaincre le GM de San Antonio. Avec des Brandon Ingram, Kyle Kuzma et compagnie, il y a de la pépite à filer. Philadelphie semble également susceptible de présenter un deal crédible avec des gamins comme Markelle Fultz, Dario Saric ou encore du Robert Covington. Mais la troisième franchise dans la discussion n’est autre que celle qui aurait formulé une offre en février, Boston.

Imaginez si ce trade avait eu lieu. On ne sait pas qui Danny Ainge comptait envoyer contre KL mais on peut imaginer sans trop se tromper que le fou furieux des transferts avait mis le paquet. Du moins il en était capable. Le pick de Draft 2019 protégé des Kings aurait largement pu faire partie du voyage… tout comme Jaylen Brown, la hargne de Marcus Smart et un autre gaillard. Toujours est-il que Gregg et sa bande ont décliné l’invitation des Celtics et n’ont même pas fait de contre-proposition. Et c’est BronBron qui peut remercier la décision des Spurs tant le script des Playoffs à l’Est aurait pu être différent pour peu que Kawhi ne soit revenu à temps pour la postseason. Attention science fiction totale ! Lorsque l’on voit que les C’s ont poussé les Cavaliers jusqu’à un Game 7, on peut se dire qu’un Leonard, son expérience et ses qualités de two-way player auraient pu faire chier le King. Parce que n’oublions pas que pépère est un vrai pitbull en défense et ce à tous les postes. Ce serait d’ailleurs sympa de voir Leonard à l’Est pour voir ce qu’un tel affrontement pourrait donner, si LeBron ne décide pas non plus de changer de Conférence pendant l’été…

On va en savoir un peu plus sur l’affaire Kawhi Leonard dans les semaines à venir mais vous pouvez être sûrs d’une chose, c’est que Danny Ainge sera le premier à passer un coup de fil au GM des Spurs. Et là, attention au grand ménage (comme la période estivale 2017) pour faire de la place à KL.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    15 juin 2018 à 9 h 01 min at 9 h 01 min

    Il est capable de bazarder Kyrie sans sourciller ….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top