Lakers

Kobe Bryant a sa team all-time : « Je prends les Lakers de 2001 contre n’importe qui dans l’histoire »

kobe shaq
Source image : YouTube

Interviewé sur HoopsHype dans un podcast signé Alex Kennedy, ce bon Kobe Bryant nous a évidemment lâché quelques pépites dont une sur son équipe all-time. S’il fallait n’en choisir qu’une ? Ce serait celle des Lakers en 2001.

La question posée par Kennedy est intéressante initialement, car elle est penchée sur ce qui aurait pu se passer au cas où Shaq et Kobe auraient joué plus longtemps ensemble. C’est ici un des what if les plus puissants de l’histoire de la NBA, combien de titres Bryant et O’Neal auraient remporté s’ils ne s’étaient pas arrachés la gueule dans une triste guerre d’ego ? Nombreux sont les habitants de Los Angeles qui se posent la question, en se souvenant de la domination de cette équipe dirigée par Phil Jackson. Avant même que Gary Payton et Karl Malone ne débarquent, les Lakers étaient sur un triplé historique avec une formule simple et destructrice : Shaq au sommet de sa forme et de sa domination, Kobe qui monte en régime et devient une superstar, le tout entouré de role players et purs soldats respectant leur travail. Résultat des courses, après quelques saisons difficile à la fin des années 90, surtout en Playoffs en fait où les déceptions s’enchaînèrent, les Angelinos enchaîneront une destruction des Pacers avec une démolition des Sixers puis un coup de balai des Nets. Threepeat, une des rares équipes dans toute l’histoire à avoir réalisé le triplé, de quoi nourrir pour toujours ce what if de grande taille. Cependant, et il est bien placé pour donner son avis, Kobe ne croit pas que les Lakers auraient pu enchaîner les bagues tous les ans. La team de 2001, oui, elle pourrait tabasser tout le monde selon lui, mais les équipes suivantes étaient victimes d’un souci assez connu dans ces teams qui remportent beaucoup de bagues : la fatigue physique.

 

Honnêtement, je prends les Lakers de 2001 contre n’importe qui dans l’histoire. N’importe quelle équipe. […] En ce qui concerne notre run avec cette équipe, je pense que cela devait toucher à sa fin. Shaq commençait à avoir des soucis de santé qui nous empêchaient de faire des grosses remontées. Quand vous voyez son corps, sa taille et son agilité, à un moment ça va forcément se détériorer. Que ce soit au niveau de l’orteil ou du genou, ça se détériorait. Alors même si c’est fun de pouvoir se demander ce qui aurait pu se passer si on était restés trois ou quatre années supplémentaires ensemble, je pense que les soucis de santé nous auraient empêché d’enchaîner les titres. Sur les deux dernières saisons qu’on a jouées ensemble, il avait déjà ces problèmes là.

On peut comprendre l’avis de Kobe sur la Team 2001, quand on se refait le parcours en Playoffs cette année là. Déjà, en régulière, on est sur 56 victoires et 26 défaites, en préchauffant gentiment après la bague récupérée en 2000. Par contre, une fois les PO lancés, c’est un massacre : zéro défaite dans la Conférence Ouest, sweep total de la compétition, un seul match perdu face aux Sixers. Le fameux game d’Allen Iverson qui prend le respect, Tyronn Lue, le parquet et nous prépare le sandwich du siècle en isolation. Hormis cette petite erreur de parcours ? Les Lakers écraseront la concurrence en ne laissant aucune chance ni espoir. Rick Fox et Horace Grant pour faire le sale boulot, Ron Harper et Derek Fisher pour gérer la mène, t’ajoutes Brian Shaw, Isiah Rider et Robert Horry et t’as la seule équipe avec les Warriors de 2017 à quasiment sweeper des Playoffs entiers. Pourtant, assez étonnamment, cette équipe de 2001 n’était pas dinguissime en défense, elle avait une excellente attaque (2ème en régulière) qu’elle contrôlait aussi bien sur rythme lent que rapide. Kobe veut tester ces Lakers contre les grandes équipes de l’histoire, comme les Bulls des années 90, les Warriors actuels, les Celtics des années 80 et compagnie. Manque de chance, on ne pourra que vérifier ça sur NBA 2K, mais on apprécie la participation du Mamba.

Y’a pas à chier, cette équipe de Lakers de 2001 était dingue. Zéro pression depuis le titre de l’année précédente, progrès de tous les joueurs, un duo all-time à sa tête et un coach en total contrôle : flippant.

Source : HoopsHype

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. golgolth113

    14 juin 2018 à 18 h 59 min at 18 h 59 min

    Après le Showtime, le Shaqtime puis le Mambatime!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top