One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Nikola Jokic (#21) !

Nikola Jokic

Le Joker est encore loin d’avoir atteint son plafond.

Source image : YouTube

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de Denver pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 18,5 points, 10,7 rebonds, 6,1 assists et 1,2 interception à 49,9% au tir dont 39,6% de loin en 33 minutes.

# Résultats collectifs : 46 victoires pour 36 défaites, 9ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs. Brooklyn, le 07/11) : 41 points, 12 rebonds, 5 passes, 2 steals et 2 blocks à 4/9 du parking et un career-high à la clé.

L’arrivée de Paul Millsap durant l’été était censée le soulager tant sur le parquet qu’au niveau du leadership mais la rapide blessure de l’enfant du pays a forcé le Serbe a garder le même rythme que la saison précédente, et même à l’accélérer pour tenter de qualifier les Nuggets en Playoffs. Encore un poil court pour participer à son premier All-Star Game à Los Angeles, il a reçu quelques distinctions de joueur de la semaine au sein de la très concurrentielle Conférence Ouest grâce à ses nombreux triple-doubles dont le plus rapide de l’histoire de la NBA. Révolté à l’idée de manquer à nouveau la postseason, il a encore passé la vitesse supérieure en fin de saison, lorsque Denver n’avait presque plus le droit à l’échec, pour remporter six des sept derniers matchs de l’année. Entre lui et Paulo, l’identité du vrai patron ne fait pas l’ombre d’un doute alors qu’il a encore coûté moins de 1,5 million de dollars cette saison. Malheureusement, il manque le tir de la gagne contre les Wolves lors du dernier match de la saison régulière. Une prolongation plus tard, les Nuggets sont à nouveau hors des Playoffs. Ça ne fait qu’augmenter le sentiment d’injustice du Joker que l’on attend encore plus grand à la rentrée et plus haut dans notre Top 30 de la saison prochaine.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top