Warriors

Revivez la parade des Warriors à Oakland : un moment de communion dont le MVP se nomme Jordan Bell

jordan bell

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Source image : Youtube

Ok, le bol de soupe envoyé par Gérard dans la tronche d’un assistant, c’était énorme. D’accord, le plan machiavélique de Chris Paul digne de Prison Break afin de s’introduire dans les vestiaires des Clippers, c’était incroyable. Mais on tient sûrement l’épisode le plus marrant de cette saison avec la parade des champions en titre. Et on peut remercier un certain Jordan Bell pour nous avoir offert des moments d’anthologie…

Vous dormiez depuis le mois d’avril et vous avez loupé les Playoffs ? Vous avez été cryogénisé depuis le début des Finales NBA ? Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas manqué grand-chose. Vous n’avez pas pu matter la parade des Warriors ? Là, c’est une catastrophe planétaire. Vous devez replonger à tout prix dans les méandres de Twitter et vous charger de retrouver les extraits de la célébration du troisième titre en quatre ans de Golden State. Parce que franchement, ça vaut des points… On commence gentiment avec le J.R. Smith californien en la personne de Swaggy P qui s’est pointé torse nu avec une veste de costard et un cigare à la bouche. Son meilleur pote Javale McGee a lui aussi fait tomber la chemise mais n’a rien mis pour couvrir son splendide tatouage squattant tout le torse du chouchou du Shaq. On ne va pas vous mentir, il avait l’air un peu éméché lors d’une interview durant laquelle Nick Young est venu s’incruster pour déclarer sa flamme à son collègue.

Rien que cette image pourrait suffire à la réussite du défilé des guerriers de la Baie d’Oakland qui avait lieu ce mardi mais il fallait bien que d’autres énergumènes se joignent au spectacle. À commencer par notre ami Klay Thompson. Toujours froid comme un glaçon sur le parquet, le sniper se métamorphose dès qu’il le quitte. On a pu le constater hier après-midi où le Splash Bro nous a fait la danse du « shoot » pour secouer sa teille de champagne. Son collègue déchiqueteur de filet nous a offert quelques images sympatoches dont une où on le voit avec une casquette en l’honneur du Run TMC juste en-dessous d’un joli chapeau de paille. Ok, le soleil californien tape fort mais à ce point là, c’est chaud. Bien entendu, Raymond Vert ne pouvait pas s’empêcher de tacler à la gorge les mecs de Cleveland. Le premier étant un certain LeBron que copain Draymond a trollé de manière assez extraordinaire en se moquant clairement du post Instagram du King où l’on voyait un poing serré avec la description : « mood… ». La grande bouche de la NBA est donc logiquement arrivé vêtu d’un t-shirt avec ce même poing. Seulement là, on pouvait y voir trois bagues… Ok, bien joué Dray ! L’ailier fort des Dubs ne s’est pas arrêté là puisqu’il a envoyé une torgniole à son BFF, Tristan Thompson. Le pivot de l’Ohio et DG s’étaient embrouillés en fin de Game 1 et apparemment mister Green est rancunier car il a refusé de lui serrer la main une fois la série achevée. Un joli vent accompagné d’un splendide « I don’t fuck with you ». Il a profité de l’aprèm pour revenir sur cet épisode.

« Ils veulent une réponse politique, mais le fait est que nous sommes différents. Il y a beaucoup de gars dans cette Ligue… qui sont softs. Nous sommes juste différents. […] J’ai dit à l’un d’eux après le match, alors qu’il essayait de me serrer la main, ‘Tristan, on n’est pas taillés pareil’. »

Curry, McGee, Young et toute la clique c’est bien beau tout ça mais l’on doit s’incliner devant un homme, un mec unique, un gars hors du commun qui est depuis ce jour, indispensable à la NBA. Cet être humain du nom Jordan Bell est sans aucun doute le MVP de l’après-midi. Oui, oui, on parle bien du rookie des Warriors. S’il n’a pas été le plus grand artisan du back-to-back de GS, le natif de Californie a trouvé sa place dans la groupe en tant que joueur polyvalent, capable de faire chier BronBon ainsi que Kéké Amour lorsque celui-ci décidait de le défier au poste. Mais la chose pour laquelle on se souviendra de Monsieur Cloche, c’est pour sa parade du titre 2018. Par où commencer ? Et bien pourquoi pas par sa communion avec les fans… Le 38ème choix de la Draft 2017 profitait tranquillement le ventre à l’air de la bonne ambiance du haut de son bus quand il s’est rendu compte que sa teille de Whisky était vide… Chose qui était inconcevable pour Jojo qui s’est vu proposer le même breuvage par un des passant profitant du spectacle. En toute logique, JB s’est précipité vers la foule pour aller récupérer l’offrande de son sauveur. Attendez, ce n’est pas fini ! La suite vaut le détour. Ce bout en train, malgré ses quatre grammes dans chaque bras, nous a gratifié d’une semblant d’interview qui restera dans les annales de ce sport. Alors que la journaliste lui parle de champagne, Jordan lui répond aussitôt qu’il tourne au Hennessy et qu’il ne sait pas ce qu’est le champagne. La scène n’aurait été autant drôle s’il ne portait pas un masque de ski et s’il n’avait pas terminé son intervention par le cri d’un animal encore inconnu… Et ce n’est pas tout ! 30 minutes plus tard, le phénomène va en rajouter une couche sur le cas des Cavaliers en chopant un balai qui trainait et balayant les rues d’Oakland. Ne partez pas, il y en a encore. Après son échec de la première interview pour NBCS, Jordan Bell va retenter sa chance mais cette fois, pépère prendra ses précautions. Toujours avec sept litres d’eau de vie dans le sang, le rooks va coller sa tête au-dessus de la climatisation, histoire de s’aérer l’esprit avant le passage derrière le micro.

Voilà pour ce qui est de l’oeuvre magnifique signée par ce qui est peut-être, un Gérard en formation. L’élève pourra t-il dépasser le maître ? On en doute mais la cloche a tout l’avenir devant lui pour réaliser cet exploit.

Source texte : Yahoo ! Sports / NBCS / Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top