Sneakers Basket

Under Armour Curry 5 : le boss du design d’UA livre les détails sur les dernières pompes de Stephen

Curry 5
Source image : Under Armour

Sorties dans la deuxième moitié du mois de mai – après une première version Pi limitée le jour de son anniversaire – les dernières pompes de Stephen Curry en ont surpris plus d’un. Alors que Under Armour nous avait habitué à des chaussures à tige haute, les Curry 5 ont revu ce design à la baisse. Un détail majeur bien entendu côté design, mais aussi technique quand on sait que Steph’ s’appuyait entre autres sur cette particularité pour maintenir des chevilles fragiles. Mais des groles montantes ne sont pas une solution unique, et Dave Dombrow – le boss du design chez UA – nous livre quelques informations supplémentaires concernant le modèle et sa conception.

En ayant bossé sur l’ensemble des modèles chaussés par Stephen Curry, le Chief Design Officer de la firme de Baltimore est plutôt bien placé lorsqu’il s’agit d’observer l’évolution des sneakers du meneur des Dubs. Alors quand il lâche des billes lors d’une interview, on en profite pour faire suivre à ceux qui comptent se prendre pour Chef Curry en s’offrant ses chaussures. Des pompes qui ont d’ailleurs débarqué à une date surprenante puisqu’on a plutôt l’habitude de voir les nouveaux modèles arriver à l’entame de la saison, voire des Playoffs ou encore à Noël. Un planning qui a été dicté tout simplement par la disponibilité de cette paire chez Under Armour et des dates qui restent clefs pour Stephen Curry selon Dave Dombrow :

Nous cherchons toujours comment devenir plus efficaces et rapides – quand cela a du sens – avec la sortie de nos fringues et chaussures. Dans le cas des Curry 5, nous étions prêts avec un travail en amont sur le design sur lequel on a pu accélérer la cadence de sortie. On a planifié et limité cette sortie en Amérique du Nord lors des 30 ans de Stephen le 14 mars, et celle mondiale a eu lieu lors d’une série de Playoffs. Un moment important pour Stephen et ses coéquipiers.

Voilà pour l’aspect calendrier pour ceux qui ont été surpris de voir les Curry 5 finalement débarquer sans crier gare. Mais l’étonnement, comme on a déjà pu le souligner, est plus venu par un changement majeur entre ces dernières pompes et les modèles précédents du numéro 30 avec une structure bien plus basse qu’à l’accoutumée.

Nous voulons toujours alléger [NDLR : les chaussures de Stephen Curry]. Si en ayant une tige plus basse est possible et que c’est vers quoi Stephen veut aller, alors nous essayons de faire ça. Avec les Curry 5, cela fonctionne et intègre ses orthèses. C’est important pour lui, et la chaussure doit toujours faire partie d’un tout pour lui. […] Il y a plusieurs points communs clefs et des différences tout aussi importantes entre les Curry 4 et 5. Stephen voulait être plus léger, ce qui nous a emmené à cette tige plus basse. pour la première fois, nous avons une silhouette basse. Pour cela, nous apportons le maintien d’Anafoam. Placé à des endroits stratégiques, cette mousse le verrouille.

C’est donc l’idée de légèreté qui a été la ligne directrice des Curry 5, quitte à ce que certains doutent donc de la compatibilité d’une tige basse avec le passif du Baby-Faced Assassin en terme de blessures à la cheville. Un argument que Dave Dombrow balaie donc d’un revers de la main, considérant que des pompes montantes ne sont pas la seule solution pour préserver leur pépite :

Nous construisons nos modèles pour qu’ils conviennent à Stephen, avec ce dont il a besoin. Peu importe l’aspect. Stephen porte des chevillères et de ce fait, nous avons designé les Curry 5 pour intégrer cette orthèse, et c’est devenu un tout pour lui. D’innombrables tests et retours de la part de Stephen ont été pris en compte et cette chaussure offre le maintien là où il est nécessaire. On a répondu à ses besoins et il est à l’aise dans les Curry 5. Une tige plus basse nous permet de réduire le poids de la chaussure, et nous sommes arrivés à cette silhouette basse dans le but d’être plus légers.

Pour autant, cette particularité nouvelle sur les pompes de Chef Curry ne doit pas masquer d’autres points majeurs du modèle, car il ne s’agit pas de la seule caractéristique technique ou évolution apportée. Il ne faut pas oublier non plus le knit lisse qui dispose de zones qui se détendent, avec donc la structure Anafoam qui ont permis d’apporter encore plus de légèreté – le leitmotiv de la paire. Enfin, Under Armour s’est basé sur la date d’anniversaire de Stephen Curry – le 3/14 – et la symbolique Pi – 3,14 pour les non matheux – dans le design des Curry 5.

Il reste à valider tout cela sur le terrain pour voir si notre adresse de loin est multipliée par 3,14 une fois les dernières pompes de Steph aux pieds. On avoue qu’on se contentera de valider le maintien ou encore l’amorti pour savoir si ces groles sont de bonnes factures, à l’instar de ce qu’on a pu voir avec les modèles précédents des signature shoes du meneur. Parce que si on aime bien les explications, les mathématiques ne sont pas toujours notre fort. Comment ça, le basket non plus ?

Source : Under Armour

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top