Draft NBA

Profil Draft 2018 : Shai Gilgeous-Alexander, qui veut un albatros à la mène ?

Shai Gilgeous-Alexander

Allez, profil !

Source image : Youtube

Il n’aura passé qu’une seule saison à l’université de Kentucky avant de se déclarer éligible pour la Draft 2018 mais Shai Gilgeous-Alexander est un prospect très intriguant qui peut devenir un joueur très sérieux en NBA. Zoom sur la bestiole. 

# Âge : 19 ans (en aura 20 en juillet prochain).

# Position : meneur (peut jouer arrière).

# Taille : 198 centimètres. Liane.

# Poids : 82 kilos. Brindille.

# Envergure : 212 centimètres. Albatros.

# Statistiques 2017-18 : 14,4 points (48,5% au tir, 40% de loin), 4,1 rebonds, 5,1 passes décisives, 1,6 interception de moyenne en presque 34 minutes par match.

# Comparaison : Ron Harper, Shaun Livingston.

# Prévision TrashTalk : autour de la 15ème place.

Qualités principales

  • Envergure, explosivité
  • Potentiel défensif 
  • Polyvalence, volume
  • Shooteur propre

Un meneur qui mesure 1m98 c’est déjà grand mais si en plus il a une envergure (2m12) d’ailier voire plus, cela fait de lui une sorte de freak de la mène. L’ami Shai a des bras d’une longueur très impressionnante pour un poste 1 en NBA. Cela va bien évidemment l’aider à se faire une place. D’autant plus qu’il a un potentiel défensif très élevé même s’il doit encore bosser pour être plus régulier. Il aime voler des ballons dans les mains ou anticiper et utiliser ses gogo gadgetobras pour couper les lignes de passe. Sa longueur lui confère aussi une réelle polyvalence défensive déjà, car il peut sans aucun problème prétendre à switcher d’un meneur à un arrière ou un ailier. Dans le périmètre, il tiendra la distance. Il sera suffisamment mobile pour les joueurs plus petits et pourra combler un éventuel manque de taille grâce à son envergure. Offensivement, on peut aisément l’imaginer jouer au poste 2, aux côtés d’un meneur. Il saura se positionner et exploiter les opportunités de tirs qui lui seront offertes car il est shooteur tout à fait propre, qui ne croque pas et sait attendre le bon spot.

Défauts majeurs

  • Manque de force, de puissance
  • Variété offensive, instinct
  • Gestion du rythme
  • Adaptation en NBA

A l’évidence, les 82 kilos de Shai Gilgeous-Alexander ne vont pas faire le poids (c’est le cas de le dire) face à tous les bestiaux athlétiques et puissants qui écument le poste 1 en NBA. Il pourra toujours essayer de tenir le choc est utilisant sa longueur mais sur les contacts, dans les écrans ou, pire, au poste bas, Shai va être en grande difficulté s’il ne fait pas en sorte de muscler ce long corps. S’il sera d’entrée un élément défensif très intéressant, il va devoir tout de suite bosser offensivement. Il faudra qu’il apprenne à mieux exploiter les espaces qui lui seront donnés pour shooter sans forcément chercher à driver en priorité. Il en a les moyens, il a la qualité de tir mais il va lui falloir développer son instinct pour sentir les situations et éviter de se retrouver coincé sous le cercle alors qu’il aurait pu shooter. Dans la même lignée, Gilgeous-Alexander va devoir apprendre à gérer le rythme d’une attaque. Il ne pourra pas toujours privilégier un tempo assez lent, comme il l’aime. Il va devoir s’adapter et sentir quand il faut accélérer. De cette capacité d’adaptation et certainement de la franchise dans laquelle il atterrira (un meneur vétéran en mentor lui ferait le plus grand bien), dépendra son avenir chez les pros.

Conclusion

Shai Gilgeous-Alexander est un prospect qui intrigue et qui devrait trouver sa place en milieu de premier tour dans une franchise désireuse de lui donner sa chance à la mène pour voir si potentiel défensif incroyable peut se confirmer pendant qu’il bosse offensivement. Typiquement le genre de joueur qui peut avoir une longue carrière s’il fait les efforts nécessaires car la longueur est une qualité qui ne s’apprend pas…

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top