News NBA

Kobe Bryant en lâche une pour LeBron : « Tu veux gagner des titres, tu dois trouver un moyen d’y arriver »

LeBron James Kobe Bryant
Source image : YouTube

S’il a plutôt tendance à laisser la nouvelle génération faire son business, tout en donnant ses conseils via Twitter ou deux-trois vidéos, Kobe Bryant n’est jamais timide lorsqu’il faut parler de greatness. Un micro, le sujet LeBron sur la table, et le Mamba se lâche.

C’est qu’il y a bien une image à défendre, et un steak à arracher. Quand on est dans une arène remplie de mâles alpha, chacun tente de se démarquer à sa façon et il est parfois difficile d’observer quelqu’un d’inattendu surgir de nulle part pour s’approprier la plus belle pièce. Kobe, dernier exemple en date, a dû très certainement apprécier les récentes discussions autour du statut de GOAT, entre LeBron et Jordan. Un va-et-viens qui ne doit clairement pas plaire à la légende des Lakers, elle qui se considère membre de cette élite all-time. Mais comment faire pour s’imposer et faire entendre sa voix dans un tel débat ? Regarder son CV, ses points forts, et les déployer sur la table pour clairement indiquer une direction. C’est donc ce qu’a fait le Mamba en utilisant l’argument number one pour contrer le King : le nombre de bagues dans la bijouterie (5 pour Kobe, 3 pour LeBron). Alors avant que cela devienne un champ de bataille et qu’on se prenne des tomates dans la gueule – on vous voit venir – il est évidemment importante de rappeler quels étaient les coéquipiers de chacun ainsi que l’opposition. Mais ça, forcément, Kobe se marre en le gardant dans sa tête, car l’intéressé sait très bien ce que les gens retiennent au final, au fil du temps. La gueule d’un effectif à une année précise, ou la gueule de tes mains quand tu mets tes plus beaux bijoux ? Facile, la réponse B. C’est donc sans surprise que Bryant a été clair sur la décision que doit prendre LeBron cet été.

“Tout ce à quoi je pensais, quand j’étais petit, c’était remporter des titres. C’est tout ce qui m’importait. C’est comme ça que je valorisais Michael (Jordan). C’est comme ça que je valorisais (Larry) Bird. C’est comme ça que je valorisais Magic (Johnson). C’était simplement remporter des titres. Aujourd’hui, tout le monde va valoriser les choses différemment, et ça me va. Je dis juste comment je valorisais les choses, de mon point de vue.

Si je suis LeBron, il faut trouver un moyen de gagner. Ce n’est pas une question de récit. Tu veux gagner des titres, tu dois trouver un moyen d’y arriver.

Il se donne trop. D’ailleurs, je pense qu’il devrait en faire moins. […] Phil (Jackson) me répétait souvent ceci, quand j’en faisais trop sur le terrain. Il me disait, ‘il faut que tu en fasses moins’. Et je répondais, ‘ok, mais mes coéquipiers doivent élever leur niveau de jeu’. Et il me disait, ‘d’accord, mais c’est ta responsabilité de pousser le jeu vers eux.’”

Et paf, dans les dents. Merci Kobe pour l’intervention, on le voit assez bien terminer son interview avec son fameux 1, 2, 3, 4, 5 mimé avec les doigts de sa main droite. Maintenant, non pas qu’on veuille revenir sur la façon dont le numéro 24 a remporté certains de ses titres, mais LeBron est un cas à part. En effet, dans une ère qu’il a notamment démarrée avec The Decision, bondir d’une franchise à une autre quand la difficulté se pointe, ce serait plutôt mal vu. Alors que faire, par conséquent ? Que veut dire Kobe dans ses propos ? Le cyborg doit-il impérativement rester à Cleveland et trouver ce fameux moyen de remporter un titre ? Et comment faire dans une NBA où les Warriors écrasent tout sur leur passage ? A la fois bourreau et victime de sa propre méthode, LeBron est à un incroyable croisement de sa carrière et chacun se donne sur la façon dont il voit le King finir sa carrière. Rester chez les Cavs et persévérer, pour éviter de porter trois maillots quitte à en chier avec Tyronn Lue jusqu’à la fin des temps, ou bien partir de Cleveland et démarrer une nouvelle aventure, pour remporter de nouvelles bagues quitte à être lapidé pour avoir encore changé d’adresse. Oui, le dilemme est énorme pour James et les conseils venant de quelques légendes n’ont pas fini de tomber. Ce qu’on sait déjà, cependant, c’est ceci. Tant que Kobe et Jordan seront debout, sur deux jambes et avec une bouche pour parler, on peut être sûrs et certains que l’argument des titres sera renvoyé en permanence. Chacun son avis sur la pertinence de celui-ci, mais il sera bel et bien présent.

Allez, LeBron, trouve un moyen de remporter un titre. Donne à Gérard la force de devenir Paul George, que Tyronn Lue se transforme en Popovich cet été, et que Koby Altman nous transfère Tristan Thompson et un Toblerone contre Anthony Davis. Rien de plus facile.

Source : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top