Cavaliers

Ivre, Dan Gilbert pense qu’il peut construire une équipe pour jouer le titre sans LeBron

LeBron James
Source image : NBA League Pass

Pour énerver le King ? Rien de mieux que d’affirmer pouvoir gagner un titre sans lui. Le propos, s’il n’est pas directement venu de Dan Gilbert lui-même, est affirmé par Brian Windhorst, journaliste respecté de chez ESPN.

Dans la famille des insiders qui ont passé une immense partie de leur temps sur ces dernières années à couvrir les Cavs, on demande Brian. Sympathique reporter pour ESPN, Windhorst est un petit malin capable d’envoyer bien des pistes glissantes quand on lui présente un micro ou un objectif de caméra, mais il fait généralement bingo sur ses affirmations. Du coup, quelle meilleure barquette de TNT que celle envoyée par l’intéressé dans le dernier podcast de The Hoop Collective, au sein duquel plusieurs membres de chez ESPN discutaient de la situation à Cleveland. Comme on le sait, LeBron sera agent-libre dans trois petites semaines. Et comme on le sait, l’amour n’a jamais été fou entre le King et son proprio, sacré Dan Gilbert. On l’avait notamment vu par le passé avec une lettre incendiaire envoyée par DG suite au départ de LeBron en 2010, disons que James n’a clairement pas kiffé et qu’il a mis beaucoup de haine de côté en acceptant de revenir dans l’Ohio en 2014. Sauf qu’à l’approche de cette nouvelle free agency, et donc un potentiel départ de l’enfant-roi, Dan est plutôt dans le mood lance-flammes que celui des éloges. Des propos entendus par Windhorst et rapportés au micro ? Ou bien des suppositions envoyées en l’air, qui ne doivent pas être interprétées au premier degré ? Loin d’être nouveau dans le business, le journaliste enverrait difficilement ce genre d’affirmation sans avoir backé plusieurs fois ses infos. C’est donc un joli petit tonneau de nitroglycérine qui pourrait se poster devant la porte de LeBron en ce début de semaine.

“Dan Gilbert pense qu’il peut construire une équipe pour jouer le titre, sans LeBron, et je pense qu’il attend avec impatience la possibilité d’essayer. […] Je pense pas qu’il veut voir cela se produire impérativement la saison prochaine, mais je pense que Dan Gilbert voudrait tenter sa chance. Quand LeBron est parti (en 2010), les Cavs ont eu une chance incroyable à la Draft, et pourtant ils étaient loin de pouvoir jouer les Playoffs. C’était une autre époque, maintenant c’en est une autre, et je crois que Dan Gilbert aura une énorme influence sur le choix que les Cavs vont faire avec leur 8ème pick de Draft.”

Là où la logique a du sens, c’est que dans le cas où – en effet – Gilbert a un fort impact sur le choix de Draft que les Cavs vont faire, on a une petite idée de ce que va vouloir faire le proprio de la franchise. Transférer le pick pour apporter un All-Star à LeBron ? Hell nah. Peut-être s’agit-il d’une possibilité que Koby Altman le GM conçoit, seul dans sa baignoire, mais lorsque le patron est dans le coin et qu’il y a une décision à prendre le 21 juin, autant dire que ça peut vite dégénérer. Il est aussi question de guerre d’ego entre les deux hommes, le ping-pong étant assez puissant en coulisses. Le King, devant qui tout le monde se prosterne car enfant de la région. Le boss, devant qui tout le monde se tait car fournisseur de billets verts pour le titre épique de 2016. Chacun veut son moment de gloire, et vu que LeBron en a déjà pas mal jusqu’ici, Gilbert se voit bien bomber le torse en affirmant qu’il peut y arriver sans le Chosen One. Alors, certes, on ne dit pas que c’est impossible puisque ce bon Altman peut tout à fait construire une équipe solide sur la durée en cas de départ du numéro 23, mais soyons sérieux quelques minutes : si Dan a la mémoire un peu courte, on peut lui rappeler à quoi ressemblaient ses Cavs la dernière fois que LeBron est parti. En gros, c’était une immondice sportive, et ça bafouillait sérieusement lorsque le mot « Playoffs » était évoqué. Alors un titre, n’en parlons pas…

Et si Dan Gilbert avait fait passer le mot, histoire de montrer qui est le boss dans l’Ohio ? On veut juste voir la réaction de LeBron devant ces propos, s’ils ont été tenus en coulisses. Voilà une décla qui pourrait pousser le King hors de Cleveland, pour de bon.

Source : The Hoop Collective – Brian Windhorst

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top