Celtics

Pas de Summer League pour Jayson Tatum : logique, le mec défonce déjà des adultes

Jayson Tatum
Source image : YouTube

S’il a les jambes fraîches et probablement envie de tartiner des gosses en juillet, Jayson Tatum devra regarder la Summer League à la téloche ou dans les gradins cette année : pas de bêtises avec le phénomène.

Chaque année, c’est la même galère. Les franchises qui ont drafté de gros joueurs la saison précédente aiment voir si ces garçons sont motivés pour taper la balle en SL. Le but ? Garder la main, montrer ses progrès dans divers aspects du jeu, et continuer à apprendre au plus haut niveau face à un minimum de compétition. C’est notamment cela qui fait que, dans un peu plus d’un mois, nombreuses seront les pépites déjà observées cette saison qui feront leur retour à Las Vegas. Des copains comme (allez on s’avance au pif) John Collins, Bam Adebayo, T.J. Leaf, Malik Monk et compagnie seront attendus, avec du muscle en plus et du skills en plus. Cependant, à Boston, on ne va prendre aucun risque avec la pépite Jayson Tatum. Déjà qu’il avait rincé un paquet de défenseurs l’an dernier pour ses premiers pas en ligue d’été, l’ailier des Celtics ne participera à aucun match de Summer League puisque Danny Ainge a publiquement annoncé l’absence de son joueur dans le futur roster vert. Aucune inquiétude à avoir, disons simplement que le garçon est suffisamment avancé pour bosser comme un grand sur son propre jeu, avec un coach personnalisé et un programme de daron.

“On l’a su après 50 matchs environ cette saison (qu’il ne participerait pas à la SL). Il vient de participer à 99 rencontres. Je pense que ce serait fou de le pousser à participer à la Summer League. […] On aura l’occasion de voir plusieurs autres joueurs cet été. Jayson doit simplement bosser sur ce qu’on a vu ensemble.”

On a justement fait un petit calcul, pour les curieux qui comme nous se seraient posés la question. Quel rookie a joué le plus de minutes en NBA cette saison…? Ding dongLes copains Ben Simmons et Donovan Mitchell ont certes eu droit à de plus gros temps de jeu en saison régulière, mais les deux joueurs étaient tranquillement devant leur téloche quand Tatum était en train de salir les extérieurs de Cleveland en finale de conférence. Résultat, ce sont environ 3121 minutes qui ont été validées sur la première saison de Jayson, 80 matchs de régulière sur 82 possibles et toutes les rencontres de Playoffs sans faute. Certes, ce n’est pas demain que le produit formé à Duke va commencer à grincer des dents en se tenant les genoux, avec une telle fougue due à sa jeunesse, JT pourrait clairement jouer cet été. Mais l’investissement est sur le long-terme et Boston a suffisamment tendu la joue aux dieux de la santé cette saison pour ne pas dupliquer les conneries. Surtout quand on sait qu’en Summer League, il n’y a pas vraiment faute tant qu’on ne voit pas de sang couler. Pas tellement le genre d’endroit où on a envie d’envoyer son petit protégé. C’est donc un gros programme de workouts qui attendra Tatum, avec probablement de la masse musculaire à intégrer dans son armure ainsi que des détails offensifs toujours appréciables.

Un peu de Guerschon Yabusele à Vegas, peut-être ? En tout cas, il n’y aura pas de Jayson Tatum. Repos mérité pour l’ailier, qui a sué plus que n’importe quel autre rookie dès sa première saison.

Source : Boston Globe

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top