Pelicans

Les Pelicans veulent filer un contrat court pour tester DeMarcus Cousins, mais le pivot sera-t-il ok ?

Demarcus cousins
Source image : NBA League Pass

Si les Pelicans ont fini la saison avec optimisme, notamment en sweepant les Blazers au premier tour des Playoffs, la suite pourrait être un peu plus stressante : le dossier DeMarcus Cousins, il arrive en courant cet été.

En voilà une, de question, qui anime les rues de New Orleans et fait bouffer les ongles des fans de Louisiane. Que filer à Boogie cet été ? Voilà le genre d’interrogation qui pèse lourd dans la tête de nombreux supporters, eux qui voient le 1er juillet arriver tel un spin move du pivot en contre-attaque. Dans quelques semaines, les Pelicans devront se poser avec leur intérieur et lui proposer un nouveau contrat. Normalement, quand on voit le talent de Cousins et son entente avec Anthony Davis, on a envie d’envisager le max de chez max. Seul problème, et il est de taille, DeMarcus s’est explosé le tendon d’Achille en janvier dernier et ça, à New Orleans, on l’a bien en tête. Suffisamment, en tout cas, pour revenir un poil en arrière et se calmer sur la distribution de dollars en mode open-bar. Considéré comme un « max player » il y a quelques mois, DMC est aujourd’hui un point d’interrogation humain car il vient de se taper une vilaine blessure pouvant altérer la carrière entière d’un joueur. Du coup, quand Adrian Wojnarowski est passé la par téloche d’ESPN histoire de donner quelques infos, ce sont des Pelicans timides qui pourrait s’approcher de leur pivot d’ici trois grosses semaines. Blinder un joueur à l’avenir incertain ? Mauvais délire.

C’est justement cela que souligne le Woj dans son rapport télévisé, le fait que New Orleans voudrait proposer un contrat court à Cousins, afin qu’il prouve d’abord s’il peut continuer à dominer autant qu’avant. Assez logique, sachant qu’on parle d’une rupture du tendon d’Achille et pas d’une écharde dans le doigt de pied. Mais ce type d’approche peut vexer pas mal de monde, surtout un joueur dont le tempérament est connu pour être volcanique. Monstrueux en tout début de saison, auteur de performances folles et ami proche d’Anthony Davis, le Boogie est un phénomène qui peut péter un plomb si on ne lui dit pas les bonnes choses. Et un petit « coucou, oui on a des doutes sur toi donc voici notre proposition » peut vite se transformer en claquement de porte, pour peu que la réunion se passe mal. Il faudra donc faire très attention au niveau du management de Louisiane, car ce rendez-vous sera primordial non seulement pour l’avenir de Cousins mais aussi l’avenir de la franchise. La raison est simple : si vous enlevez un gars comme DeMarcus à un All-Star comme Davis, vous pouvez être sûr que ce dernier se fâchera et prendra mal le fait qu’on lui retire un monstre dans sa raquette. Maintenant, faut-il se plier aux exigences d’AD et sortir le chéquier XXL en sachant que DMC peut claquer en un seul match à cause de cette grosse blessure ? C’est à New Orleans de nous montrer la voie.

Compliqué, ce qui attend le board des Pelicans et le camp de DeMarcus Cousins. Lui veut son pactole, la franchise ne veut pas commettre une immense erreur, et tout le monde doit se croiser début juillet. Préparez vos abris nucléaires, cela pourrait vite devenir épique.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top