Playoffs NBA

Flashback Finales NBA 2017 – Game 4 : Cleveland sauve l’honneur dans une véritable orgie offensive

cleveland cavaliers finales

Question : qui se cache derrière Tristan Thompson et finit sa claquette dunk ? Indice : couronne.

Source Image : Youtube

Comme cette année, les Warriors avaient pris un avantage de 3 victoires à 0 sur les Cavaliers lors des Finales de 2017, et Kevin Durant avait assassiné les espoirs de la Quicken Loans Arena à l’aide d’un shoot du parking coté gauche. Cette impression de déjà-vu se réitérera peut-être ce soir pour voir Cleveland sauver l’honneur dans l’Ohio avec la manière.

Pluie de records à la Q

Autant vous le dire tout de suite : cette opposition sera à sens unique. Genre… Vraiment. Et pour cause, elle fut placée sous le signe de records au scoring battus. Par scoring, on veut dire : GROS CARTON OFFENSIF. Oui, en grosse lettre, car tenez-vous bien ; six records de Playoffs ont été battus durant ce Game 4. Il n’y a qu’à voir le score final (137-116) pour se rendre compte qu’il y avait un problème ce soir-là. Pour en citer quelques uns, les records de points marqués dans un quart-temps et dans une mi-temps (respectivement 49 et 86 par les Cavs), dans un match (253, scores des deux équipes cumulés) ainsi que le nombre de shoots à 3-points rentrés en une mi-temps (13, par Cleveland) ont tous été battus, au cours de cette orgie d’attaque. On avait l’impression que tout pouvait rentrer, à l’image d’un shoot du milieu de terrain de notre ami J.R. Smith au buzzer des 24 secondes (bon, en même temps, on en attendait pas moins de Gérard). Ajoutez à cela quelques actions iconiques, comme cette claquette dunk du King sur la tête de Tristan Thompson et Kevin Durant, et vous obtenez un cocktail très sucré. Il fallait bien ça, pour sauver l’honneur des hommes de Tyronn Lue, tout simplement impuissants lors du reste de cette série.

Le Big Three répond présent

Pourtant, les Guerriers de la baie n’ont pas non plus démérité en attaque : 116 points dont un autre carton de KD à 35 unités et un bon pourcentage. Ils ont tout simplement été submergés par la cavalerie, et n’ont rien pu faire face à une telle réussite. Absolument toutes les tentatives rentraient : 53% au shoot dont 24/44 de la buvette, que faire contre ça ? Spoiler : rien du tout. Aucun tour de magie n’aurait pu contrer l’insolence de Cleveland en cette soirée de juin, menés par leur Big Three Irving/James/Love retrouvé, se permettant de rentrer 94 points à eux trois. Tout simplement injouables, et c’est à se demander ce que ça aurait donné s’ils avaient atteint un tel niveau d’excellence plus souvent au cours de la série. Mais on ne vit pas un match à six records battus tous les quatre matins…

Il fallait bien un blowout offensif de cet acabit pour sauver l’honneur du dernier match de Cleveland (et de Kyrie) à la Q, lors des Finales 2017. Pas de solution pour les Warriors, qui laisseront le match filer pour célébrer le titre chez eux, tranquillou.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top