Jazz

Donovan Mitchell élu Rookie de l’année par les joueurs de la NBA : real recognize real

Donovan Mitchell
Source image : YouTube

Comme à chaque fin de saison, les joueurs de la NBA se sont rassemblés pour distribuer eux-mêmes quelques trophées. En ce qui concerne celui de Rookie de l’année ? C’est Donovan Mitchell qui a été sélectionné, coucou Ben Simmons.

Jusqu’au bout, cette bataille entre les deux phénomènes séparera les fans en deux grands camps. D’un côté, ceux qui soutiennent à fond le dossier du scoreur du Jazz, et de l’autre, ceux qui s’agenouillent devant le playmaker des Sixers. Tout au long de l’année, on a vécu une incroyable battle entre Mitchell et Simmons, chacun y allant de sa folle performance pour tenter de persuader les votants. Une fois, c’était Ben qui prenait la NBA à son compte en claquant du triple-double. Ensuite, c’est Donovan qui récupérait le trophée du Dunk Contest et le tout entre plusieurs grosses victoires. Puis, la fin de saison invincible de Philadelphie et de Simmons alors que Joel Embiid n’est pas là, et enfin Mitchell qui envoie des cartouches au scoring pour placer Utah dans les hauteurs de la Conférence Ouest. Rien à faire, même en Playoffs les deux pépites ont vendu du rêve, et ce ne sont clairement pas les résultats de la NBPA (association des joueurs) qui vont arranger les choses. En effet, du côté des collègues sur les parquets, c’est Donovan Mitchell qui a été acclamé plutôt que Ben Simmons. Une histoire de première année passée à observer les rencontres pendant que l’autre était encore en NCAA ? une histoire de densité à l’Ouest ? De performances inattendues alors que le meneur de Philly était plus projeté dans les grands de sa cuvée ? Quoi qu’il en soit, les joueurs ont parlé et c’est D-Wade 2.0 qui a été félicité.

C’est d’ailleurs peu étonnant, dans le sens où de nombreux membres de la NBA s’exprimaient avec enthousiasme cette saison autour de Mitchell, notamment autour de l’aspect imprévisible. Ben Simmons, s’il a évidemment été incroyable de régularité, de polyvalence et de leadership, a malheureusement eu « contre lui » le fait d’avoir Joel Embiid dans son équipe. Un All-Star, poids lourd de la Conférence Est, qui a lui aussi grandement contribué au succès des Sixers cette année. Mitchell ? Sachant que le script était axé sur le départ de Gordon Hayward, le voir littéralement mener le Jazz en Playoffs était inimaginable. Et ça, chez ses pairs, ça a fait boom. Comme s’il y avait quelque part une charge supplémentaire sur les épaules de Donovan, lui qui ne pouvait compter sur un autre gros scoreur cette année, tout en devant se farcir une conférence sacrément lourde à son poste. Ceci étant dit, et trophée étant donné, on devrait tout de même avoir un vainqueur australien pour la cérémonie du 25 juin. La résurgence des Sixers, le style de jeu de Simmons, les triple-doubles, cette maturité dans tous les aspects du jeu, voilà qui devrait définitivement séduire les votants et créer un split des plus appréciables : les joueurs avec Donovan, les autres avec Ben.

Rendez-vous dans deux grosses semaines pour voir si les NBA Awards seront aussi gentils avec le phénomène du Jazz, mais notre petit doigt nous dit que le vrai trophée de Rookie de l’année devrait finir dans les mains du meneur des Sixers. 

Source : NBPA

3 Commentaires

3 Comments

  1. Dawa

    8 juin 2018 à 11 h 43 min at 11 h 43 min

    Et Jayson Tatum dans tout ça ? Le type hisse les C’s en finale de conf (avec l’aide d’Horford, de Brown et de Rozier, ok, mais Mitchell avait Gobert pour ne pas avoir à défendre et Simmons avait Embiid pour ne pas avoir à highscorer), il tient la dragée haute à LBJ et personne ne mentionne son nom ? A-BU-SÉ

  2. BernardPivot

    8 juin 2018 à 13 h 46 min at 13 h 46 min

    Saison régulière, lignes de stats, environnement, patatipatata… Les joueurs des équipes les plus collectives se font toujours un peu enfler sur ce genre de trophées qui ne sert pas à grand chose si ce n’est décrocher de plus gros contrats.
    Faut pas le prendre mal

  3. BLADE

    8 juin 2018 à 14 h 01 min at 14 h 01 min

    Pas un grand fan de Simmons (ça me fait bien rire quand on en fait un future Lebron) je prefere largement un Mitchell … et puis au dela de tout ce qui a été dit plus haut Mitchell a un style une palette technique une présence sur le parquet … une attraction a voir jouer … Simmons c est le prototype standard des rookies assez grands mobiles et polyvalents mais j aime pas le voir .. Je le trouve suffisant, pas modeste pour un sous, joue pour les stats comme tant d autre … il a pas le facteur X qui en fera un GOAT parmis les goats pour moi…. Lebron James déjà en 2004 avait déjà une forte aura … pas SIMMONS .. qu il aille bosser et s inspire d un Mitchell déjà… je lui prefere meme Tatum

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top