Warriors

Kevin Durant a sorti un match de légende : 43 points, 13 rebonds, 7 assists, avec le shoot qui tue en prime !

Couverture

La meilleure performance de sa carrière ?

Source image : NBA League Pass

Dans l’ombre de Stephen Curry lors des deux premiers matchs de la Finale, Kevin Durant a éclaboussé le Game 3 de son talent. Mr. Zone de Confort a été tout simplement inarrêtable et a réalisé une véritable mixtape face à des Cavs bien impuissants. 

Un festival offensif

Il y a un an, quasiment jour pour jour, Kevin Durant marquait l’un des paniers les plus importants de sa carrière. On se rappelle de ce trois points en transition dans la gueule à LeBron James, qui a permis aux Warriors de passer devant au score et de prendre un avantage de 3-0 dans la série. Cette nuit, KD a refait le coup. Same game, same building, same spot, same result. Il reste moins d’une minute à jouer, les Warriors mènent 103-100, et Durant possède la gonfle entre les mains. Il se retrouve face à Rodney Hood puis J.R. Smith, il dégaine de très loin, BANG ! Golden State prend six points d’avance et le match est quasiment plié. Ce shoot, il symbolise parfaitement la soirée du numéro 35 californien. Peu importe la défense, peu importe la distance, ça fait filoche. Shoots primés en un-contre-un ou en transition, pull-up à mi-distance, fadeaway…il a tout fait aux Cavs ! Au final, les statistiques de KD au scoring sur cette rencontre sont juste phénoménales. Attention les yeux ! 43 points (record en carrière en Playoffs) à 15/23 au tir dont 6/9 du parking et 7/7 aux lancers francs. Autrement dit, on atteint presque la perfection. Il avait déjà montré une incroyable efficacité dans la deuxième manche, mais cette performance dans le Game 3 est encore plus impressionnante. On peut même se demander si Kevin n’a pas réalisé son meilleur match en carrière cette nuit, compte tenu de l’enjeu de la rencontre.

Les Splash Brothers peuvent lui dire merci

Parce qu’en plus, il n’y a pas eu que du scoring. En effet, Durant a également impacté les autres aspects du jeu. Il termine largement meilleur rebondeur de son équipe avec treize prises sur les 37 des Warriors. C’est aussi lui qui finit meilleur passeur de Golden State en distribuant sept caviars. Il a pris ses shoots, il a enchaîné les paniers avec une facilité déconcertante, mais il a également fait jouer les autres quand il le fallait. Enfin, on n’oublie pas non plus son bel impact en défense. Bref, il a été sensationnel et omniprésent. Sans lui à son meilleur niveau, la série serait complètement relancée à l’heure de ces lignes. Les Cavaliers ont fait un gros match, tandis que certains joueurs de Golden State ont été particulièrement décevants. Le premier sur la liste, c’est Stephen Curry. Gêné par les fautes et particulièrement ciblé par la défense de Cleveland, il a été invisible pendant une grande partie de la rencontre, avant de planter un trois points assassin dans le money time. L’autre Splash Brother, Klay Thompson, n’a pas non plus été à la fête. Les deux snipers ont combiné seulement 21 points à 7/27 au shoot, dont 3/15 from downtown. Tout ça pour dire que Kevin Durant a vraiment porté les Warriors sur ses épaules. Dans les premières minutes de la rencontre, quand les Cavs étaient au taquet et Golden State en difficulté, c’est lui qui a permis aux Dubs de rester au contact pour ne pas sombrer. Ensuite, il n’a jamais baissé le rythme, et les hommes de Steve Kerr ont progressivement pris le dessus. C’est ce qu’on appelle une vraie performance de MVP.

Alors que Stephen Curry était le favori pour remporter le titre de meilleur joueur des Finales après les deux premiers matchs, il n’y a quasiment plus de doute désormais. Kevin Durant est au-dessus du lot et survole ces Finales, comme l’an dernier. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top