Spurs

Kawhi Leonard et Gregg Popovich vont se parler avant la Draft : l’heure des quatre vérités arrive

Kawhi Leonard
Source image : NBA league Pass

La saga Kawhi Leonard vous avait manqué ? Cela tombe bien, il y a du neuf et cela vient d’un assez bon fournisseur puisque le bon Adrian Wojnarowski de chez ESPN s’est exprimé sur Gregg Popovich et son ailier.

Ayé, on y est. On arrive, on se rapproche, c’est l’heure fatidique, celle qui va enfin libérer les fans des Spurs et même les membres de la franchise. Nous nous rapprochons gentiment du 21 juin, soir de Draft pour toute la NBA, et à San Antonio on doit impérativement rencontrer Kawhi. Pourquoi ? Tout simplement pour voir où il en est, dans son approche, dans ses envies, dans sa rééducation, dans tout en fait. Si un meeting avait été évoqué « à venir » il y a quelques semaines, l’horloge tourne et les Spurs ne vont plus pouvoir laisser leur ailier jouer à l’autruche, la tête enfoncée dans le sol. C’est donc un rencard entre Kawhi et Pop qui doit bientôt prendre place, car c’est par là que tout va commencer. Où en est le joueur avec son coach ? Où en est leur relation ? Quels sont leurs besoins, l’un comme l’autre ? Est-il question de souder le duo et repartir vers l’avant, ou bien tourner une grosse page en se serrant une dernière fois dans les bras ? Les questions restent toujours aussi nombreuses, par contre les jours de silence le sont de moins en moins. On va donc, très probablement, avoir droit à des updates réelles et des bruits de couloirs assez volumineux dans les deux prochaines semaines, selon le Woj.

Gregg Popovich va s’asseoir et discuter avec Kawhi Leonard entre aujourd’hui et la Draft. On va voir s’il peut réparer la confiance entre le joueur et la franchise, et je pense que Kawhi va aussi devoir réparer la relation entre lui et ses coéquipiers. Il y a du boulot, et San Antonio doit décider s’ils veulent proposer le contrat supermax de 219 millions sur 5 ans qui est disponible. Personne d’autre ne peut le payer autant. Et si les Spurs ne veulent pas proposer ce contrat en le voyant jouer que 9 matchs la saison, Leonard devra lui aussi penser à s’il souhaite rester un an de plus là-bas. Beaucoup de choses seront discutées jusqu’à la Draft, de nombreuses équipes aimeraient entretenir des discussions autour de transferts avec les Spurs, mais la franchise n’a répondu à aucun appel pour le moment.

Tic-tac, tic-tac, nous sommes le 7 juin et la Draft a lieu dans 14 jours. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire, si vous êtes fan de San Antonio. Regarder tous les highlights de Kawhi depuis son arrivée en NBA, retenir les larmes en le voyant écraser le lay-up de James Harden sur la planche, et faire face à deux types de réactions : soit sauter de joie en voyant ces vidéos accueillir de nouvelles bandes dans les années à venir, soit créer des boîtes à souvenirs car ces vidéos ne se reproduiront plus avec le maillot noir et blanc. Contractuellement, il faut encore déterminer si les Spurs ont vraiment l’intention de proposer le supermax contrat à Leonard. Cela semble quasi-acté pour tout le monde, et des rumeurs ont annoncé que la franchise texane serait plutôt penchée vers ce type de chèque, mais rien n’est encore acté. Et tant que le management de San Antonio n’aura pas tranché sur le plafond financier que représenter Kawow, il sera difficile d’avancer plus loin que de quelques centimètres. Une fois le deal en poche, une fois Popovich prêt dans son speech, les deux hommes pourront se croiser, discuter et donc voir quels sont les différents ressentis. Une chose est sûre, cette discussion ne mènera pas à un statu quo du côté de San Antonio.

Allez, on y est presque, bientôt la fin de la saga ! Enfin, pense-t-on. Car on pourrait aussi avoir une année de flou de plus, et on attend que Kawhi Leonars soit agent-libre dans un an… Bruh.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top