One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Andre Drummond (#29) !

Andre Drummond

Avant de parler de devenir le meilleur rebondeur de l’histoire, il faudrait commencer par qualifier régulièrement son équipe en Playoffs.

Source image : YouTube - Pistons

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de Detroit pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 15 points, 16 rebonds, 3 assists, 1,6 contre et 1,5 interception à 52,9% au tir en 34 minutes.

# Résultats collectifs : 39 victoires pour 43 défaites, 9ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@Boston, le 27/11) : 26 points, 22 rebonds, 6 assists et 4 interceptions à 10/12 au tir et 6/8 aux lancers ainsi que la victoire face aux Celtics.

Parole tenue pour le pivot qui annonçait qu’il serai encore meilleur rebondeur de la NBA cette saison. Avec 16 prises de moyenne tout rond, difficile de faire mieux que le monstre poilu des Pistons. En l’absence de Reggie Jackson durant la majeure partie de la saison, il assumait son rôle de leader à la perfection malgré quelques ratés bien cheum comme ces deux lancers-francs qui auraient pu permettre à Detroit de revenir à égalité avec les Rockets dans le money-time en novembre dernier. Il reste encore du boulot pour celui qui veut bosser son mid-range pour rattraper son retard sur ses principaux concurrents de la Ligue au shoot. Avant le All-Star Break, les Pistons sont encore dans les clous ce qui vaut à Dédé d’être appelé à Los Angeles pour remplacer John Wall au match des étoiles. Un retour en force pour lui après son bide en 2017. On croit que l’arrivée de Blake Griffin dans le Michigan va tout changer et lui permettre de coiffer une équipe au poteau pour s’inviter en Playoffs mais la greffe prend un peu moins bien que prévu et les Bad Boys échouent finalement à la place du con en terminant neuvièmes à quatre victoires des Wizards, derniers qualifiés pour la postseason à l’Est. Avant de s’autoproclamer meilleur rebondeur de l’histoire, Dédé devrait déjà commencer par se qualifier en PO tous les ans. Tout doux quand même.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top