Sixers

Ex-GM des Cavs, David Griffin verrait bien LeBron James signer à Philadelphie cet été pour compléter le Process

Ben Simmons lebron james

Les deux sous le même maillot l’an prochain, ça vous dirait ?

Source Image : Pinterest

Le feuilleton de l’été, celui qu’on attend tous impatiemment avec une boite de pop corn entre les mains. L’inspecteur Derrick ? Secret Story ? Non, mécréants, on parle de celui qui déterminera la destination de LeBron James. Partira ? Restera ? Rien n’est sûr, mais les spéculations vont bon train, comme celles de David Griffin, l’ex GM des Cavs, qui voit bien le King rejoindre Philadelphie. 

Pas facile d’être le roi. Déjà qu’il traîne son équipe à bout de bras contre Golden State en Finales, il faudra en plus qu’il se coltine les critiques de ses haters cet été. Quelle que soit sa décision, ces derniers trouveront toujours un moyen de l’ouvrir et de le descendre, malgré ses performances monstrueuses en Playoffs. A bientôt 34 ans, LeBron n’a « que » 3 bagues, soit 3 de moins que son idole volante, Michael Jordan. Vu la situation actuelle à Cleveland et l’impression d’un immense joueur seul contre l’armée des Warriors, sans aucun doute que James réfléchira bien à l’intersaison, avant de choisir le club dans lequel il atterrira. Si on parle de Houston ou des Lakers, c’est Philadelphie qui semblerait être en pole position chez pas mal de monde pour accueillir le meilleur joueur du monde. C’est en tout cas ce que pense David Griffin, l’ex GM des Cavaliers de 2014 à 2017. Selon lui, le fait que Rich Paul soit l’agent à la fois du King et de son disciple Ben Simmons est un grand atout pour les Sixers, qui pourraient tenter un rapprochement par ce biais :

« Je pense que c’est très important que Rich Paul (l’agent de LeBron James) soit aussi le représentant de Ben Simmons , ce qui fait qu’il connait très bien l’organisation. Cela leur donnera un avantage certain. »

En effet, le fait que les deux joueurs aient un contact très rapproché en commun, et soient déjà très proches entre eux, sera certainement un facteur de taille dans la décision de LBJ à l’intersaison. Mais s’il n’y avait que ça… Philadelphie a beaucoup plus à faire valoir quand viendra le temps des rendez-vous : une hype gigantesque menée par le tandem Embiid/Simmons, un excellent coach en la personne de Brett Brown qui a en plus resigné pour 3 ans, un potentiel déjà affirmé, du cap space… Autant d’armes et d’atouts qui font des Sixers des prétendants de taille pour ouvrir les portes au Chosen One. Avec eux, ce dernier n’aurait plus à prendre le jeu autant à son compte, et pourrait se reposer sur le talent fou de Jojo et son poulain Ben. Car les deux se connaissent déjà bien, et vont souvent s’entraîner ensemble quand vient l’été. Des affinités et de la qualité donc, mais aussi une géographie plutôt avantageuse pour la franchise Pennsylvanienne, par rapport à la terre natale de James, l’Ohio. A environ 1h10 de vol, cela permettrait au numéro 23 de ne pas complètement perdre de vue son jardin, ce qu’il avait fait en 2010 en signant à Miami, bien plus au Sud. David Griffin le relève également pour CBS Sports :

« Je pense que cela lui donnera l’opportunité d’avoir un peu des deux en même temps : le succès et la famille. »

On le sait, LeBron James est un compétiteur, qui souhaite avant tout gagner des points dans sa course perpétuelle avec l’Histoire. Sa décision, durant la free agency, sera cependant prise en prenant compte de bien plus de facteurs que le seul succès. La proximité de la famille, les agissements de Cleveland, le business, les mouvements des autres joueurs… Tant de choses à prendre en compte pour un joueur de son calibre : le meilleur du monde.

Source Texte : Zach Gelb, CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top