Cavaliers

Tyronn Lue n’a pas prévu de sortir J.R. Smith du cinq après sa boulette : on pardonne tout à Gérard

lebron james J.R. Smith

« Je viens de faire un pur match pour que tu chies dans la colle à ce point ? »

Source Image : NBA League Pass

Vous l’avez sûrement remarqué dès votre réveil vendredi matin, Internet est en ébullition. Les memes et les tweets fusent, les supporters des Cavaliers ont brûlés les maillots floqués avec le numéro 5, et le culte que nous vouons à J.R. Smith n’a fait que s’intensifier. Pourtant, après sa boulette all-time lors du Game 1, Tyronn Lue ne veut pas prendre de mesure sous le coup de l’émotion et a déjà annoncé qu’il conserverait son arrière en tant que titulaire pour la suite de la série.

Retraçons d’abord les faits, au cas où vous auriez oublié (cela nous étonnerait et nous décevrait). 107 partout à 5 secondes de la fin, George Hill s’apprête à tirer son deuxième lancer pour donner l’avantage aux Cavs. Sous la pression, il le rate… Mais Gérard se débat pour réussir à prendre le rebond offensif. Avec Kevin Durant face à lui, mais juste en-dessous du cercle, on se dit qu’il va remonter au lay-up car de toute façon, il y aurait faute s’il le touchait (quoi qu’avec Steve Javie au sifflet, rien n’est sûr). C’était mal connaitre notre idole qui, au lieu de monter au cercle, se carapate en pensant que son équipe est devant au score et en attendant qu’on vienne faire faute sur lui. All-time, tout simplement. Si vous vous demandiez pourquoi nous l’adorons, voilà la réponse. Après le match, l’intéressé se défendait en zone mixte, affirmant qu’il connaissait le score et qu’il voulait juste prendre un temps-mort, ou remettre un système en place.

« Si je pensais qu’on était devant à ce moment-là, j’aurais juste gardé la balle sur place en attendant qu’on vienne faire faute sur moi. »

Pas à nous Gérard, pas à nous… On voit clairement, après l’action, qu’il se justifie auprès de LeBron James en train de lui gueuler dessus en disant « I thought we were ahead » (« Je pensais qu’on était devant »). Et même si c’était le cas, dans l’éventualité (quasi nulle) où Gégé disait vrai, il restait 4,7 secondes de jeu, soit pas assez pour mettre un système en place, et plus aucun temps-mort aux Cavs. Des faits de jeu qu’il aurait dû connaitre, à un moment si crucial du match. Mais s’apitoyer sur son sort n’aidera cependant pas les Cavaliers à avancer au match suivant, qui ne sera pas plus tard que dans la nuit de dimanche à lundi. Si le King semblait bien véner en conférence de presse, Tyronn Lue, en coach bienveillant qu’il est, ne blâme pas son Hall of Bouletteur plus que ça, au micro de CBS Sports.

« C’est une action déterminante. Si J.R. Smith ne prend pas le rebond offensif, ils auraient pris eux-même le rebond, auraient pris un temps-mort et peut-être gagné dans le temps réglementaire. Le fait qu’il se soit battu pour ce rebond à la fin du match est en soi important. Qu’il connaisse le score ou pas, qu’il prenne le rebond sans tirer après, c’était important, car ils auraient pu prendre le rebond, prendre un temps-mort, et comme je l’ai dis, gagner dans le temps réglementaire. »

Le Loup n’a pas tort, réussir à prendre un rebond offensif sur la truffe de KD constitue en soi un exploit notable. Qui sait, si les Warriors avaient mis la main sur la gonfle après le manqué de George Hill, ils auraient bien sûr pris un temps-mort leur permettant de remettre en jeu dans la moitié de terrain des Cavs. Et avec 4 secondes de jeu, beaucoup de choses auraient pu se passer, et le match se serait peut-être fini bien plus tôt. Mais l’amertume demeure, et le what if est présent. Toutefois, Tyronn Lue sait que son arrière peut s’avérer déterminant dans le plan de jeu des Cavaliers, comme il l’a été en 2016 lors des Finales gagnées : de la défense, du gros shoot et une capacité de prendre feu… Gérard peut contribuer, et l’a d’ailleurs fait jeudi soir lors du Match 1. L’heure n’est donc pas à la « punition », et coach Lue a envie de continuer à faire confiance à son tatoué dans le cinq majeur, même s’il souffre parfois de crampes au cerveau.

« Et non, je n’ai pas perdu ma confiance en lui. J.R. a la capacité de faire bouger les choses, et quand on compte sur lui, il répond présent. Donc il continuera à commencer les matchs. Il a une grande responsabilité dans ce que nous faisons. Cette action est terminée, elle est derrière nous et nous devons aller de l’avant. »

Volonté d’oublier pour Tyronn Lue qui préfère voir le positif que peut apporter J.R. dans son effectif plutôt que sa grève des neurones en fin de Game 1. Si lui veut passer à autre chose, comptez sur nous, et toute la planète basket, pour raconter cette gaffe à nos enfants, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants. Gérard, the one and only.

Source texte : CBS Sports, Cleveland.com

1 Comment

1 Comment

  1. Sbeul

    2 juin 2018 à 15 h 11 min at 15 h 11 min

    Les Cavs et les Warriors avaient un temps mort chacun hein…
    Alors oué, il aurait du donner la balle à LeBron qu’aurait tenté un 3 en tête de raquette. Mais le temps mort était mieux vu qu’un 2 aurait suffi, et LeBron l’aurait rentré avec bien plus de chance de réussir.

    Il est visionnaire et personne n’a vu ni compris le génie de son play…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top