Cavaliers

Malgré la défaite, LeBron James a encore marqué l’histoire : claquer 50 pions en Finales, une perf’ rarissime !

LeBron James

Le King est devenu seulement le sixième joueur à réaliser un tel carton en Finales.

Source image : YouTube

Avec ses 51 points inscrits la nuit dernière dans le Game 1 des Finales NBA, LeBron James a réalisé l’une de ses meilleures performances en carrière. Malheureusement pour lui, il y a eu une défaite au bout (merci J.R. Smith), mais le King a tout de même écrit une nouvelle page de sa légende.

Evidemment, la pilule a été difficile à avaler pour LeBron. Au cours de sa conférence de presse d’après-match, on a senti à quel point il était frustré et déçu d’avoir perdu cette rencontre avec la manière qu’on connaît. Il a même quitté prématurément le podium quand un journaliste d’ESPN a un peu trop insisté sur la boulette de Gérard. Difficile de lui en vouloir quand on voit les efforts qu’il a laissés sur le terrain pour essayer de décrocher la victoire. En fait, on a presque de la peine pour lui. Tout donner, face à une véritable dream team, on the road, pour finalement perdre bêtement, c’est juste cruel. Dans ce contexte-là, l’aspect historique de sa performance passe forcément au second plan, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut le négliger. La nuit dernière, le King a une nouvelle fois rejoint plusieurs légendes de son sport. Dans un premier temps, il a égalé Michael Jordan pour le plus grand nombre de matchs à 30 points en postseason (109). Un peu plus tard dans la partie, il est arrivé à la hauteur de Jerry West pour le plus grand nombre de rencontres à 40 unités au sein d’une même campagne de Playoffs (8). Et enfin, en atteignant la barre mythique des 50 pions durant la prolongation de ce premier round des Finales NBA, il est rentré dans un cercle très fermé où se trouvent seulement cinq autres joueurs.

Le dernier monstre à avoir réalisé un tel exploit à ce stade de la compétition ? Michael Jordan. C’était il y a 25 ans, face aux Phoenix Suns de Charles Barkley contre lesquels il a marqué 55 points lors du Game 4. Une éternité quoi. Pourtant, il y en a eu des superstars qui sont passées depuis. Hakeem Olajuwon, Shaquille O’Neal, Kobe Bryant, Karl Malone, Tim Duncan, Allen Iverson, Dwyane Wade, Dirk Nowitzki, Kevin Durant, Stephen Curry, Kyrie Irving… Aucun d’entre eux n’a réussi une seule fois à claquer 50 pions en Finales NBA. Ça vous montre un peu l’ampleur de la performance de LeBron, qui n’avait d’ailleurs « jamais fait mieux » que 49 unités en 235 matchs de Playoffs. Avant Jordan en 1993, ils étaient donc quatre autour de la table. Le premier à s’y asseoir, c’était Bob Pettit en 1958, auteur de 50 points pile-poil face aux Celtics dans un Game 6 qui a donné le titre aux St. Louis Hawks. L’ailier des Lakers Elgin Baylor l’a rejoint quatre ans plus tard, avec une pointe à 61 contre Boston, un record toujours d’actualité. Ensuite, c’est Rick Barry qui a débarqué en plantant 55 pions durant les Finales 1967 entre les San Francisco Warriors et les Philadelphia 76ers, tandis que le quatrième Jerry West est monté jusqu’à 53 en 1969, lors du premier match de la série opposant les Lakers aux Celtics.

Tous les joueurs qui ont marqué au moins 50 points en Finales NBA ont remporté la rencontre avec leur équipe respective, sauf… LeBron. Encore une preuve que le King fait cavalier seul. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top