Playoffs NBA

Flashback Finales NBA 2017 – Game 1 : sérieuse et injouable, la machine de guerre des Warriors entamait sa vengeance de la meilleure de manière

C’était il y a presque un an jour pour jour, le 1er juin 2017. Warriors et Cavs entamaient à l’Oracle Arena une troisième finale NBA de suite, un record. Battus l’an dernier dans leur antre pour le Game 7, les Warriors allaient frapper fort d’entrée de jeu. Les prémices d’une série à sens unique.

Ce tout premier match tant attendu des Finales 2017 n’avait finalement duré qu’une petite mi-temps. Le premier quart était dantesque, les deux équipes se rentraient dans la gueule pour imposer leur rythme et leur domination sur la série. À ce petit jeu-là, les coéquipiers de Stephen Curry prenaient le dessus. Un premier round offensif (35-30 GS) suivi d’une seconde reprise plus en retrait au niveau de la réussite au tir pour en arriver à un écart de plus huit pour les hommes de la baie sur la troupe de LeBron James (60-52). Les stars ne s’échappaient pas des deux côtés et rien n’était forcément joué au moment d’aller souffler dans les vestiaires et de prendre quelques consignes de Steve Kerr pour les Dubs et de Tyronn Lue pour les Cavs. On vous laisse deviner lequel des discours a eu le plus d’impact. Poussés par un public en furie, les Warriors revenaient sur le parquet pour réaliser ce qui est désormais un pléonasme : un troisième quart temps énorme pour tuer ce premier combat des Finales. Klay Thompson montrait l’exemple en mettant le verrous en défense et de l’autre côté Steph et Kevin Durant, qui retrouvait juin après cinq années d’attente, faisaient feu de toutes parts sur une défense de l’Ohio dépassée. Un 33-20 qui donnait vingt et une unités d’avance aux champions 2015 et qui fût fatal à King James et sa bande. Score final : 113-91, une fessée qui lança le rouleau compresseur d’Oakland.

Au delà du déroulé et du score, cette première manche entre Cavs et Warriors était marquée par la propreté du collectif des Dubs, un Big Three des Cavaliers trop esseulé et un KD en mode MVP. Avec 31 passes décisives pour seulement 4 pertes de balles sur la rencontre, les hommes de Steve Kerr auront exécuté un basket magistral pendant 48 minutes qui aura eu raison d’une équipe de Cleveland à l’extrême inverse. En effet, la bande du Choosen One déjouait avec pas moins de 20 pertes de balles pour seulement 15 assists. D’autres part, les hommes au niveau de l’évènement dans l’Ohio ne se comptaient qu’au nombre de trois. Kyrie, Bron-Bron et K.Love posant à eux trois 67 points sur les 91 des Cavs, le finalité du match ne laissait peu de place au suspense quand en face les Dubs possédaient onze marqueurs différents. Mais avant tout, ce fût KD qui marqua les esprits pour son retour en finale. De nouveau face à celui qui l’avait privé de son rêve en 2012, Durantula se déchainait avec 38 points à 14/26, 9 rebonds et 8 passes pour 0 turnover. Un simple avant goût de la suite de la série. Choqués d’avoir lâchés un 3-1 lead l’an passée, les Warriors attaquaient ces Finales 2017 tambours battants. Portés par celui qui les avaient rejoint au cours de l’intersaison, les coéquipiers de Kevin Durant avaient accéléré, comme à leur habitude, lors de la troisième reprise. En face, le Big Three de l’Ohio était bien trop seul pour tenter de rivaliser. Une victoire éclatante d’une propreté rare qui ne marqua que les prémices d’une série à sens unique.

Ce soir, LeBron James sera encore plus esseulé qu’il ne l’était l’an passée. Privé d’un Kyrie Irving passé chez les celtes et probablement de Kevin Amour pour cause de tête à tête rugueux avec Jayson Tatum, le King devra se surpasser s’il veut éviter le même déroulé que l’an dernier. Le contexte est encore pire et LeBron James plus fort que jamais, en avant pour la version 2018 du Game 1.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top