Playoffs NBA

Preview Cavs – Warriors, le duel des ailiers-forts : Kevin Love vs Draymond Green, comme un air de retrouvailles

draymond green kevin love
Source image : Montage Sport Center

Continuons cette série de previews sur un poste garni de All-Stars. Évidement, la présence de cette matchup sera potentiellement compromise par la blessure de Love, mais il reviendra soit dès le Game 1, soit en cours de série. De plus, les Warriors, forts du retour probable d’Andre Iguodala, pourraient juger bon d’envoyer leur Death Lineup d’entrée de jeu, comme ils l’ont fait depuis les demi-finales. 

Incertitude autour des cinq alignés, mais quelle que soit l’opposition, on est prêt à parier que Draymond Green se coltinera Kevin Love, et inversement. Si Jeff Green pourrait compenser l’absence de l’Amour en début de série, ce dernier fera sans doute son retour pour contribuer dans le jeu des Cavs. Une option sérieuse en attaque d’un coté, capable de stretch la défense des Warriors, et un des meilleurs défenseurs de la Ligue de l’autre, ça risque d’envoyer du steak.

#Kevin Love 

S’il est placé sous protocole de commotion cérébrale après son choc tête contre tête avec Jayson Tatum lors du Game 6 contre Boston, Kev’ pourra surement faire valoir son talent au cours des Finales 2018. Il pourrait être le facteur x qu’il se doit de devenir, après le départ de Kyrie Irving chez les Celtics. Promu deuxième option offensive, le Californien devra se montrer important en attaque et rentrer les tirs que James lui donnera sur un plateau, mais aussi assurer en défense. Que ce soit face à un Draymond Green plus distributeur que jamais, ou d’autres intérieurs envoyés par Steve Kerr. La tache sera ardue, d’autant plus que Love ne sera pas à 100% directement par manque de compétition, mais on n’est pas à l’abri d’un coup de chaud comme il est capable d’en produire. Il ne faut pas oublier que le gaillard a fait le taff contre les Raptors dans le sweep des demi-finales, et qu’il peut se révéler ultra-déterminant contre les équipes les plus fortes de la Ligue. Il pourra être aligné soit en tant que pivot si Tyronn Lue choisit de jouer small ball, soit ailier-fort si Tristan Thompson est titularisé en 5 pour imposer un impact physique sous le cercle. 

Ses stats face aux Warriors cette saison :

  • 25/12/17 : 31 points, 18 rebonds et 2 steals en 35 minutes
  • 15/01/18 : 17 points, 7 rebonds, 3 assists et 2 steals en 26 minutes

# Draymond Green 

L’energizer suprême des Warriors. Sans lui, probablement pas de comeback mental contre les Rockets lors du Game 7, et nous ne serions pas en train de gratter sur lui, mais sur P.J Tucker. Il a su pousser les gueulantes suffisantes pour que les tauliers offensifs d’Oakland retrouvent le niveau qui est le leur. Même s’il n’a pas été parfait offensivement, Dray a su s’imposer en défense, son terrain de prédilection, et faire pleurer pas mal des attaquants adverses par sa hargne tout au long des Playoffs, même après s’être fait scalper par James Harden. Il retrouvera ici un adversaire direct qu’il connait bien, tout en switchant sur la plupart des écrans. Si Andre Iguodala retrouve son niveau et est apte à revenir sur les parquets, Green se retrouvera sans doute au poste de pivot dans le Death Lineup. Ce qui est sûr, c’est qu’il a le talent pour éteindre la flamme de l’Amour, et ne se privera pas pour le faire.

Ses stats face aux Cavaliers cette saison :

  • 25/12/17 : 12 points, 12 rebonds, 11 assists, 2 steals et 1 block en 40 minutes
  • 15/01/18 : 11 points, 16 rebonds, 9 assists et 2 blocks en 35 minutes

Du coup, avantage qui ?

Draymond Green ? Plus de compétition dans les pattes par rapport à Kev’ qui a loupé le Game 7 contre Boston à cause d’un choc au Match 6. Plus de confiance aussi, car Kevin Love, avant sa blessure, alternait entre bonnes et mauvaises perfs, se faisant parfois marcher dessus à l’intérieur. Si Green aime performer contre les Cavs et a les moyens de faire déjouer Love, ce dernier a cependant les capacités pour réaliser des cartons offensifs et ainsi soulager le King, à l’image de sa perf à Noël. Disons que statistiquement, Kéké doit dominer son duel, mais dans le jeu, Draymond pourrait être le plus valuable des deux au final.

Un duel d’habitués, pour l’instant incertain. A quel poste joueront-ils ? A quel moment ? Nous ne le savons pas pour l’instant, mais on sait cependant que cette matchup les opposera sur le terrain. Avantage très léger pour Green, plus en jambe et plus à même de cadenasser Love, pourtant capable de prendre feu en un rien de temps. Rendez-vous jeudi soir, si Kev répond présent.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top