Rockets

Chris Paul en Finales NBA ? Hors de question pour le Dieu des blessures !

chris paul

Ah c’est là-haut les Finales NBA…

Source image : Youtube

Ce ne sera pas encore cette année que Chris Paul pourra se frotter à une équipe de l’Est pour tenter de décrocher une bague. Et cette fois, on ne peut pas reprocher grand chose à CP3 qui faisait tout parfaitement pour venir à bout des Warriors. Mais le Dieu des blessures en a décidé autrement.

Que ça faisait plaisir de voir un compétiteur besogneux comme Chris Paul jouer des Finales de Conférence pour la première fois de sa carrière. Pour une première, on peut dire que l’ancien des Clippers était bien loin d’être ridicule dans son duel face à Stephen Curry, en particulier dès que le match se jouait à un poil de cul. Si CP3 a été un peu en galère lors du Game 3 avec 13 petits points à 31 % au shoot (pas forcément aidé par le barbu non plus avec seulement 20 pions), il a été énorme les deux rencontres suivantes dans le contrôle de la rencontre. Inutile de préciser qu’à 2-1, les Rockets étaient bien inspirés d’aller prendre le Game 4 à l’Oracle Arena pour ne pas laisser filer les champions en titre. Message reçu 5 sur 5 par ChriChri qui nous a livré un bijou de performance en signant 27 points à 5/9 du parking et une gestion du tempo parfaite tout au long des 48 min. Cette dernière aura permis aux Rockets de s’imposer 95 à 92 avec un coup de main bien sympa des Warriors dans le money time. Le Game 5 ressemblait étrangement au précédent et c’est une nouvelle fois le ROY 2006 qui va sauver la mise de Houston en plantant 20 patates 4 sur 9 derrière avec en cadeau, un Shimmy Shake dans la face de Curry. De nouveau, la confrontation se jouait sur le fil et il fallait bien un grand Christophe Paul pour faire oublier le 0 sur 11 à 3 points du Barbudo. 98-94, les Texans ont mis les Californiens dos au mur mais ces derniers vont recevoir le soutien du Dieu des blessures…

Il y a du avoir quelques crottes qui sont tombées dans le froc de certains Warriors. Du moins, jusqu’à la fin du Game 5 et la sortie sur blessure qui ressemble à un claquage de Chris Paul. Parce que sans leur meneur, ce n’est plus la même équipe de Houston et on a pu le constater par la suite de la série. Le G6 paraissait difficilement prenable par les Fusées et pourtant elles vont prendre l’avantage en début avant de subir la foudre de Klay notamment pour se faire gifler 115 à 86. Et on en vient à ce fameux Game Seven… Ce moment où une saison bascule et où CP3 aurait fait un bien fou. G7 et le Point God, ça vous dit quelque chose ? Peut être celui entre les Spurs et les Clippers pendant les Playoffs de 2015. Monsieur Paul va claquer un buzzer beater incroyable pour qualifier Los Angeles en demi-finales de conférence. Stade que le quatrième choix de la Draft 2005 va réussir à dépasser en cet exercice 2017-18 et aurait même pu accéder aux NBA Finals sans ce pépin physique. Certes c’est triste pour un mec qui donnerait sa vie à la balle orange de terminer une postseason à l’infirmerie mais connaissant l’état d’esprit du type, il devrait re-signer pour une prochaine aventure dans le Texas. Sa revanche contre les Californiens, il va en rêver pendant tout l’été.

Pour une fois que Chris Paul voyait la possibilité d’arriver en tête de l’Ouest, il s’est vu stopper par une blessure qui a probablement coûté une place en Finales NBA aux Rockets. EN tout cas, c’est un gros what if. Car on l’a constaté, James Harden a beau être un attaquant exceptionnel (le meilleur de l’histoire selon son coach), il a du mal a faire preuve de justesse dans les moments cruciaux, chose que CP3 faisait très bien jusqu’à ce qu’il se blesse… La cruauté du sport de haut niveau est sans limite. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top