Cavaliers

Kyle Korver endeuillé par le décès de son frère avant les Playoffs : il y a parfois plus important que le parquet

Kyle Korver

Courage Kyle !

Source image : YouTube/ESPN

La NBA est une machine qui ne s’arrête jamais. D’octobre à avril et même juin pour les plus chanceux, il faut jouer, se déplacer, et il ne reste que peu de place pour les à-côtés. Pourtant, les joueurs sont sujets aux mêmes aléas de la vie que nous. C’est le cas de Kyle Korver, qui a dû attaquer les Playoffs quelques semaines après le décès de son petit frère.

On le connaît froid et précis à l’image de son shoot clinique qui en fait l’un des meilleurs artilleur all-time depuis le parking, Kyle Korver est avant tout l’aîné d’une famille de quatre garçons très reconnue et respectée dans la ville de Pella dans l’Iowa. Fils d’un père pasteur, le sosie officiel Ashton Kutcher a toujours été élevé dans une culture exigeante de travail et de répétition de l’effort. Quand tu as une telle fluidité et une mécanique de tir comme celle du numéro 26 des Cavaliers, on veut bien le croire. Mais parfois cette machine déraille car un de tes piliers s’écroule. C’est le cas de l’arrière de Cleveland qui a tragiquement perdu son plus jeune frère, Kirk, des suite d’une maladie soudaine en mars dernier. Malgré des funérailles auxquelles ont assisté plus de 1500 personnes de la ville de Pella, le vétéran de 37 ans devait reprendre sa profession avec les Playoffs, et on comprend la dureté que cela a pu être avec ses déclarations auprès d’ESPN :

« Vous savez, c’est difficile de gérer la mort. Ton frère s’en va. Ce sont plein de sentiments qui t’envahissent et puis les Playoffs commencent. Il n’y a rien qui permette de mieux réaliser ce qui est important et ce qui compte dans la vie. »

Des avants-matchs troublés par une tristesse profonde lui causant des douleurs, des amis incapables de soulager l’arrière, tant d’anecdotes racontées par Brian Windhorst qui démontrent le deuil insoutenable que vit celui que l’on surnomme Machine Gun outre-Atlantique. S’il ne s’est pas effacé en Playoffs, c’est parce que Kyle Korver est un grand professionnel. Un homme avec quinze saisons dans la Grande Ligue, qui n’a jamais été forcément mis en avant mais qui n’en reste pas moins un bourreau de travail. Pour avoir une mécanique de shoot pareille, le natif de Californie en a passé du temps sur les playgrounds à envoyer de la bombe à huit mètres du cercle. On comprend cependant son désarroi quand il fallu passer outre et retourner sur les parquets dans cette période où la confiance des joueurs doit être au maximum. Malgré cela, son apport permet encore aux Cavs de se sortir de quelques galères et le King aura besoin de l’un de ses meilleurs artilleurs pour continuer l’aventure postseason. Mais l’important n’était pas là ces derniers temps pour Korver et sa famille et on peut le comprendre.

S’il n’est pas venu le moment d’honorer Kyle pour sa carrière, il convient tout de même de lui rendre hommage pour ce qu’il endure depuis plusieurs semaines. Ce gars a marqué la Ligue à coup de tirs depuis le parking pendant près de quinze longues saisons et celle qu’il vit actuellement est peut être l’une de ses dernières mais à coup sûr la plus dure. Courage Kyle.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top