Sixers

Petite session trashtalking : Joel Embiid se paye Aron Baynes, bien tenté Jojo mais qui est en vacances ?

Joel Embiid

Pendant que le Camerounais se la coule douce sur son canapé, l’Australien dispute les finales de Conférence.

Source image : YouTube

En vacances depuis son élimination face à Boston, Joel Embiid continue de parler et de faire parler. Devant la série entre les Celtics et les Cavaliers, le pivot des Sixers s’est amusé à railler Aron Baynes, l’intérieur de la bande de Brad Stevens.

Le différent entre les deux hommes date du 5 mai dernier. Les Sixers sont menés deux à zéro dans la série qui les oppose à Boston et retrouvent le Wells Fargo Center pour survivre dans la série. Si les coéquipiers de Joel Embiid échoueront dans cette mission (défaite 101-98 en prolongation), le Camerounais effectuera une action dont on se souvient encore. Juste avant la mi-temps, Ben Simmons part en contre-attaque et sert dans la course Jojo qui s’en va massacrer le cercle. Pas timide lorsqu’il s’agit d’aller au contact, le pivot australien des C’s monte au contre. Une tentative manquée et voilà Baynes sur le poster ! La salle exulte et Joel ajoute le pivot à sa collection. Alors quand le celte continue de défendre dur face à Cleveland et qu’il lui arrive de se faire dunker dessus, le Process en profite pour faire admirer son talent de trash-talkeur.

« L’homme au chignon n’est en NBA que pour se faire dunker dessus. »

Une petite provocation qui rappelle donc son action de la série précédente mais qui n’est pas forcément bien pensée de la part de Jojo. Oui son dunk fait partie de ces actions que l’on aime voir en NBA, une qui nous a fait vibrer dans les Top 10, mais Aron Baynes est ce genre de joueur qui n’a pas peur d’aller au mastique en prenant le risque d’apparaître sur la photo à la fin. Alors oui, il arrive souvent à l’Australien de se faire martyriser mais cela fait partie de sa défense et il est indispensable à Brad Stevens dans ce registre. Qui plus est l’ancien champion avec les Spurs (2014) est toujours en Playoffs tandis qu’Embiid ne peut pas en dire autant. On adore Jojo mais pour la moquerie de cette fois, on repassera.

C’est donc une petite session de trashtalking de mauvais goût de la part de Jojo. Si on adore le joueur pour son talent et son franc-parler, cette fois ses frasques ne marchent pas. Aron Baynes continue son aventure en Playoffs et n’est plus qu’à une victoire des Finales. Une situation dont le Process, en vacances, ne peut que rêver la nuit.

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top