Sixers

Joel Embiid perd 29 millions de dollars avec sa sélection dans la All-NBA Second Team : foutues clauses !

Joel Embiid - pari

Le Process doit être en train de lancer des fléchettes sur un poster d’Anthony Davis à l’heure qu’il est.

Source Image : NBA League Pass

Il y a des joueurs qui rêveraient de figurer dans une All-NBA Team. Joel Embiid, lui, vient d’être nommé dans la seconde pour son énorme saison sophomore. De quoi être fier, mais pas tant que ça, au regard de son ambition, et des clauses de son contrat…

On attend ses déclarations, mais Jojo ne se contentera pas d’être second dans la hiérarchie des Big Men de la Ligue. Auteur d’une saison énorme avec 23 points, 11 rebonds et 1,8 block de moyenne, il a été devancé par plus fort que lui cette année. Car il faut l’avouer, Anthony Davis, sélectionné au poste de pivot dans la All-NBA First Team aux cotés de Damian Lillard, James Harden, LeBron James et Kevin Durant, a accompli une saison stratosphérique, tant sur le plan défensif qu’offensif (28 points, 11 rebonds, 2,6 blocks et 1,5 steal de moyenne et un run monstrueux après la blessure de son pote DeMarcus Cousins). Tendance small ball oblige, AD est considéré comme un pivot et Embiid s’est vu être relégué au second plan. Le Process a l’avenir devant lui et pourra prétendre plusieurs fois dans sa carrière à rajouter la ligne « All-NBA First Team » à son palmarès, ou même celle de MVP, là n’est pas le problème. Le souci en revanche, c’est que sa non sélection dans la première équipe lui a coûté pas mal de biffetons.

29 millions de dollars : c’est ce qu’a perdu sur cinq ans Jojo, après l’annonce des équipes All-NBA hier. Explications : lors de la signature de sa prolongation de contrat l’été dernier, le roi du Twitter Game a dû accepter pas mal de clauses spécifiques, notamment concernant ses blessures à répétition et son état de santé. S’il a été en pleine forme durant une bonne partie de la saison régulière, une autre clause lui prévoyait un bonus de cash si le gaillard était cité dans la All-NBA First Team. Vu qu’il n’y figure pas cette année, Embiid devra se « contenter » d’un salaire de 146 millions sur 5 ans, le contrat « standard max » comme il est appelé. Le « super max » lui prévoyait un cachet de 29 patates, et donc un salaire total de 175 millions de dollars sur cette période en cas de récompense ultime cette année selon NBC Sports. Pauvre Joel, on va songer à se cotiser pour l’aider à s’acheter du pain.

Le Process perd certes de l’argent, mais on est prêt à parier que son ego a davantage été piqué que son porte-feuille, après l’annonce des All-NBA Teams. Il y a de quoi énerver la bête, et la faire revenir encore plus affamée la saison prochaine. 

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top