News NBA

Les NBA All-Defense Teams dévoilées : cocorico, pinard, saucisson, camembert et Rudy Gobert

Rudy Gobert
Source image : NBA League Pass

Après les rookies dans la nuit de mardi à mercredi (article ici), la NBA a dévoilé hier soir les deux meilleurs cinq défensifs de la saison 2017/18. Pas de Melo, pas de Greg Monroe, pas d’Eric Bledsoe, mais dix chiens de garde récompensés pour leur abattage défensif tout au long de la saison. On fait le point, la main sur le cœur avec un  maillot des Bleus.

Après les nominations en mode NRJ Music Awards, c’est en général le deuxième indice nous laissant imaginer les futurs vainqueurs, maintenant que la NBA préfère attendre la fin du mois de juin pour offrir ses lauriers. First, team, all, defense, quatre mots qui ont fait la légende de Tony Allen et qui ont donc été à l’honneur cette nuit. Deux starting five comme souvent un peu yolo au niveau des postes, mais qui nous donnent  donc quelques billes de plus quant à la future nomination du Defensive Player Of the Year.

nba all defense teams

On rappelle que les trois nominés pour le trophée de DPOY sont Joel Embiid, Anthony Davis et… Rudy Gobert, et que la présence du Français dans la first team all-defense au détriment du pivot des Sixers est plutôt positive pour le natif de Saint-Quentin, même si l’on se rappelle du précédent Marc Gasol en 2014. Plusieurs informations sont également à lire entre les lignes, à commencer – histoire de faire les rageux – par l’absence d’Al Horford dans le haut du panier, lui qui était annoncé par certains comme le favori initial dans la course au DPOY. Les deux cinq sont néanmoins flippants et récompensent six joueurs pour la première fois de leur carrière (Oladipo, Holiday, Embiid, Murray, Butler et Covington) alors que les Pelicans et les Sixers voient leurs belles saisons respectives récompensées par la présence de deux de leurs joueurs.

La nomination d’un Jrue Holiday boostée par sa perf en Playoffs, les absences de Paul George ou Klay Thompson, Rudy Gobert qui se rapproche du trophée qu’il convoite et qu’il estime tant mériter, autant de débats s’étant installés dans vos salons depuis quelques heures et qui nous donnent en tout cas une furieuse envie de déboucher une bonne bouteille de pinard et d’ouvrir un calendos de pays tant le bail commence à sentir bon pour la sentinelle du Jazz.

Rendez-vous désormais dans un peu plus d’un mois pour la cérémonie des awards, pas sur TF1 et pas présenté par Nikos. En attendant… on évitera quand même de mettre le champagne au frais histoire de ne pas porter l’oeil. On vous laisse pour votre part réagir en commentaires, pour nous faire état de vos états d’âme Eric. Let’s go defense, let’s go.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. GREG

    24 mai 2018 à 10 h 27 min at 10 h 27 min

    On appreciera le troll qui a voté pour Damien Lilliard 😀
    Felicitation à Rudy, amplement mérité

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top