Rockets

Chris Paul doit impérativement réagir : le Point God est attendu à l’accueil de toute urgence

Chris Paul

Dans le dur depuis le début de la série et auteur d’un Game 3 pourri, CP3 se doit de réagir contre Golden State cette nuit…

Source image : YouTube

Chris Paul est attendu à l’accueil, on répète, Chris Paul est attendu à l’accueil ! Pas à son meilleur niveau depuis le début de la série contre Golden State, en particulier dans le Game 3 où il a été à la ramasse, le meneur des Rockets doit se bouger les fesses le plus vite possible !

Soyons clairs d’entrée, les Fusées sont dos au mur. Menée 2-1 face aux Warriors, la bande à Mike D’Antoni joue probablement sa saison cette nuit du côté d’Oakland. En cas de victoire, les Rockets récupéreront l’avantage du terrain et c’est donc toute la dynamique de la série qui changera. Revenir à la maison après un succès à l’Oracle Arena, où Golden State est invincible depuis 16 matchs, sera un énorme coup de boost pour la franchise texane avant le Game 5. Par contre, une nouvelle déconvenue et ce sera sans doute la fin des haricots. En effet, on voit mal Houston taper les Dubs trois fois de suite et ainsi arracher une qualification pour les Finales NBA. Bref, pas besoin d’être un génie pour comprendre que James Harden et ses potes ont besoin de gagner, coûte que coûte. Et pour cela, ils auront besoin du vrai Chris Paul, du grand Chris Paul, celui qu’on a vu lors des deux derniers matchs contre Utah au tour précédent, pas celui qui s’est pointé au Game 3 dimanche. Le meneur de 33 ans connaît un début de série difficile (17,3 points et 4,3 assists de moyenne, à 40,4 % au tir) et reste sur une performance indigne de son statut. Alors oui, peut-être qu’il était diminué par sa blessure au mollet. C’est vrai qu’il n’avait pas l’air au mieux, et ça s’est notamment remarqué sur des situations de un-contre-un où il n’a jamais vraiment réussi à faire la différence. Mais ce n’est pas le moment de trouver des excuses. Ça tombe bien, CP3 n’en cherche pas.

S’il y a un bien un match où Chris Paul doit montrer l’exemple, du leadership, de l’expérience, c’est lors de ce Game 4 crucial en terre ennemie. S’il y a bien une rencontre où il doit prouver qu’il a emmené les Rockets dans une nouvelle dimension cette année, c’est celle-là. Pendant la saison régulière et sur les deux premiers tours de Playoffs, il a incontestablement permis à Houston de franchir un cap. Outre sa parfaite entente avec son compère du backcourt James Harden, il a apporté sa science du jeu pour permettre à l’attaque des Fusées d’être à la fois plus explosive mais aussi plus propre. Il a également aidé les Texans à progresser défensivement. Et puis, peut-être plus important encore, il a donné une vraie crédibilité à l’équipe de H-Town, qui est devenue pour beaucoup le seul concurrent capable de détrôner, ou au moins titiller, la machine de guerre de Golden State. Pour toutes ces raisons, on est en droit d’attendre beaucoup plus de sa part. Cette nuit, il doit absolument activer le mode Point God. Vous savez, ce mode où il joue son rôle de meneur à la perfection, où il contrôle parfaitement le rythme, où il score tout en distribuant des caviars, où il fait preuve une vraie intensité des deux côtés du terrain. En d’autres termes, il doit montrer qui est le patron. C’est une condition sine qua non pour que Houston égalise contre les Warriors. Pas sûr que ça suffise, mais Paul ne peut pas nous ressortir une perf’ comme celle d’il y a deux jours. Il vaut beaucoup mieux que ça. Maintenant, il va falloir faire le taf’ sur le terrain.

Chris Paul, c’est maintenant ou jamais. Diminué ou pas, il doit rebondir cette nuit face à Stephen Curry et Cie. Sa performance sera surveillée à la loupe, et il n’a donc pas le droit de se planter une deuxième fois de suite…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top