Thunder

Jerami Grant agent-libre : encore un mec qui va kiffer le salaire monstre de Carmelo Anthony ?

jerami Grant
Source image : youtube

Si l’été du Thunder sera surtout rythmé par les décisions entourant Paul George et Carmegros Anthony, il ne faut pas laisser de côté un certain Jerami Grant : le marsupial est agent-libre, et lui aussi va devoir être nourri.

Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Sam Presti, merci de bien vouloir me laisser un message et je vous rappelle dès que j’ai fini ma bouteille de White Spirit. Le GM du Thunder doit vachement apprécier le beau temps qui arrive doucement dans les plaines de l’Oklahoma, lui qui accompagne chaque cocktail d’une demi-douzaine de Doliprane. Les lents, on vous explique. Pour faire court, disons tout simplement que premièrement Paul George sera agent-libre et a l’air d’avoir un demi-pied dehors à l’heure où ces lignes sont écrites, et deuxièmement Carmelo Anthony a une Early Termination Option à laisser de côté pour empocher quasiment 28 millions de dollars la saison prochaine. Ouais, la brique en iso va coûter cher à OKC dans quelques mois. Et ça, c’est sans mentionner les dossiers Raymond Felton, Corey Brewer ou… Jerami Grant, qui seront eux aussi sur le marché des agents-libres. Le dernier des joueurs cités est notre client du jour, lui qui s’est exprimé sur ESPN ce weekend lors de la Draft Combine qui avait lieu à Chicago. Auteur de sa plus sérieuse saison en carrière avec des statistiques correctes mais surtout une efficacité au top et un développement séduisant, Jerami fait partie des quelques pépites que le Thunder peut encore développer. Sauf que la NBA reste un business, et pour conserver Grant il va falloir sortir les ronds. Ce dont l’intéressé a conscience, comme il l’a exprimé ci-dessous.

“Je pense que ça reste une possibilité (de rester à OKC). Je sais que de nombreuses pièces vont bouger mais je pense qu’il reste de grandes chances pour que je reste ici. Beaucoup de choses doivent être gérées par la franchise, mais je suis confiant.”

Ah ? Petit effort financier en perspective ? Gentil pactole récupéré au cas où Paul George se barre ? Il est clair que dans le cas où l’ailier fait ses valises et décide de porter un nouveau maillot, le Thunder va avoir une bonne petit place dans sa banque et pourra envisager une chouette prolongation concernant Grant. Maintenant, comme le joueur le dit lui-même, attention car un paquet de pièces peuvent bouger. Il peut y avoir PG qui reste et Melo qui reste, PG qui reste et Melo qui se barre, PG qui se barre et Melo qui reste, les deux qui se taillent et on se tranche les veines. Quel que soit le scénario final, Jerami a conscience qu’il devra patiemment attendre son tour, afin de récupérer ce qui tombe du camion. La force du Thunder, on l’a vu depuis des années, réside dans cette capacité à former de très bons jeunes joueurs sur place. Avec un GM qui sélectionne bien à la Draft et un cadre dédié au boulot autour de Westbrook, OKC peut tout à fait retrouver un joueur du type de JG dans quelques mois. Maintenant, quel est le niveau de désir et d’attachement de Presti concernant son athlète ? C’est là que le petit verre d’Advil prend tout son sens. On regardera de près comment les dominos s’aligneront côté Thunder dans six semaines, et autant vous dire qu’on se marre déjà car le bordel pourrait être incroyable en point d’exclamation. Allez, Sam, fais-nous encore un de tes plus beaux tours de magie.

Auteur d’une bonne saison en sortie de banc, Jerami Grant se voit bien continuer l’aventure à OKC… mais est-ce que ce sera rendu possible par le Thunder ? De nombreuses équipes vont vouloir payer le bonhomme, à lui de voir s’il veut rester sur place ou prendre un contrat plus conséquent ailleurs.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top