Celtics

Les Boston Celtics c’est un 37-0 quand ça gagne les deux premiers matchs d’une série, un nouveau défi pour LeBron James

Boston Garden
NBA.com

Après leur nouvelle victoire au TD Garden mardi dernier (107-94), les Boston Celtics mènent désormais 2-0 dans la finale de Conférence qui les opposent aux Cavaliers de LeBron James. Une situation qui, dans l’histoire, leur a été très favorable. Un 37-0 qui a de quoi faire trembler le King.

Cette série entre le deuxième et le quatrième de la Conférence Est est une belle opposition de style sur le papier. La force du collectif jeune des C’s drivé de main de maître par Brad Stevens contre l’individualité Bron-Bron et l’expérience des finales de son groupe. À ce petit jeu, ce sont les gamins du Massachussets, toujours privés de Kyrie Irving et Gordon Hayward, qui font des misères à l’escouade de Tyronn Lue. Un 2-0 net et sans bavures. Après une première victoire édifiante dans leur antre (108-83), les hommes en vert ont récidivé contre des Cavs dépassés. Profitant d’un manque d’adresse criant et d’une défense inexistante des triples finalistes, les Jaylen Brown, Jayson Tatum ou encore Al Horford se régalent et mènent donc désormais 2-0 dans la série. Déjà très forts à domicile tout au long de ces Playoffs avec sept succès pour zéro défaite, les hommes de Brad Stevens ont également l’histoire avec eux. En effet, dans les longues années de l’équipe aux 17 bannières, après avoir remporté les deux premiers matchs d’une série de Playoffs, c’est un 37-0 impressionnant pour la franchise des mythiques Bill Russell, Larry Bird ou encore Paul Pierce. Une situation historiquement à leur avantage, qui a de quoi faire trembler la dynastie que LeBron James impose sur la Conférence est depuis de longues années.

Sept finales NBA à la suite, voilà ce que le King impose à SA Conférence Est. Miami ou Cleveland, même combat, la natif d’Akron est toujours opposé au champion de l’Ouest depuis les finales entre le Heat et les Mavericks de Dirk. S’il n’est pas invaincu lors de cette dernière étape, LBJ l’est sur l’Est depuis 2011. Alors quand les Celtics mettent à mal sa dynastie dans son royaume sur le terrain et dans les chiffres, la route qui l’attend pour atteindre une huitième fois les finales s’annonce terrible. Après un match des plus horribles au Game 1, le Chosen One a bien réagi en envoyant un triple double en Playoffs dont seul lui a le secret. Activation du mode cyborg et c’est un 42/10/12 qui est posé sur le Garden. Une performance vaine puisque la défaite était là au buzzer du quatrième quart temps. Mais alors si même quand LeBron est comme ça, il y a défaite au bout, que faire ? Que les fans du Roi se rassurent, si les Cavs ont l’interdiction de faire un faux pas chez eux lors des deux prochaines matchs sous peine de voir les celtes retourner chez eux pour en finir, le bilan à l’extérieur de ces derniers en postseason n’est pas l’assurance tout risque. Un succès pour quatre échecs qui a de quoi donner un peu d’espoir à la bande du triple champion NBA.

Malmenés par les Celtics sur ce début de finale de Conf’, les coéquipiers du King sont en grand danger. Pour retourner la situation les Cavs devront se surpasser sur le terrain mais également marquer l’histoire. Les Celtics, invaincus depuis trente sept matchs de Playoffs quand ils mènent 2-0, peuvent se rassurer encore plus, l’histoire est avec eux. Cleveland quand à eux, devra réussir un exploit qu’aucun autre n’avait réussi auparavant. En route pour les douze travaux de LeBron James.

Source texte : CBS Boston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top