Playoffs NBA

Preview Rockets – Warriors, le duel des ailiers : Trevor Ariza vs Kevin Durant, on en connaît un qui va avoir du taf

Trevor Ariza

Ta tête quand on te dit que tu vas te farcir un MVP, mais qu’il faudra aussi s’occuper de Klay Thompson.

Source image : youtube

Troisième épisode de notre série de previews poste par poste, quelques heures avant le premier match d’une série qui devrait nous tenir en haleine comme Lily, Woody ou Tony. Don’t worry, la confrontation entre Rockets et Warriors sera forcément plus intéressante que nos blagues, la preuve avec ce troisième focus entre Trevor Ariza et le MVP 2014. THE stoppeur des Rockets face à un mec unstoppable, mais il y aura forcément un vainqueur.

Place aux ailes avec un duel entre deux joueurs aux rôles complètement opposés. D’un côté un ancien MVP qui cristallise tout ou presque de l’attention de ses adversaires, et de l’autre un possible facteur X en attaque qui devra déjà se coltiner quelques cinglés en défense. Ça peut paraître déséquilibré sur le papier, mais les deux hommes seront au cœur de leurs systèmes respectifs.

# Trevor Ariza

C’est la force tranquille des Rockets, et surtout celui qu’on envoie pour éteindre les incendies adverses. Capable de défendre le fer sur quasiment quatre postes, Trevor Ariza est ce genre de mec dont les performances ne se voient pas sur la feuille de match. Il sort d’une série à s’être graillé Donovan Mitchell pendant cinq matchs et si Curry sera logiquement dans le viseur de Chris Paul et que Kevin Durant se coltinera à peu près tous les défenseurs de Houston, le poste 3 des Rockets aura pour mission de se charger du combo Klay/Kevin. Merci du cadeau les gars, surtout qu’il faudra impérativement être capable de rentrer quelques tirs pour faire pencher la série en faveur des Texans. On n’en parle pas assez, mais c’est peut-être bien lui qui aura le job le plus difficile de son équipe dans les quinze prochains jours.

Ses stats face aux Warriors cette saison :

  • 17/10 : 8 points, 5 rebonds, 5 passes et 2 steals en 38 minutes
  • 04/01 : 3 points, 3 rebonds et 2 steals en 35 minutes
  • 20/01 : DNP

# Kevin Durant

Le haut du panier. Tout en haut tout là-haut. MVP en 2014, Kevin Durant était déjà injouable en attaque et il a rajouté à son arsenal une défense monstrueuse. Ses longs membres (ses bras et ses jambes, coquins) et son activité lui permettent de faire partie des tous meilleurs défenseurs du pays, faisant de lui une espèce de joueur ultime. Probablement le shooteur le plus talentueux de la Ligue, KD peut faire gagner son équipe à lui tout seul, à n’importe quel moment, et sa quête de back-to-back est proportionnelle à son envie de faire fermer leur bouche à quelques centaines de millions de haters. Si on veut être taquins, une deuxième bague (et même dix autres) n’enlèveront pas le fait qu’il a un jour choisi la facilité et que ce n’est pas joli joli. Mais son talent, ça, rien ne peut lui enlever non plus.

Ses stats face aux Rockets cette saison :

  • 17/10 : 20 points, 5 rebonds, 7 passes et 4 contres en 38 minutes
  • 04/01 : DNP
  • 20/01 : 26 points, 7 rebonds, 5 passes et 2 contres en 35 minutes

Et du coup, l’avantage, il est pour qui ?

Pour Kevin Durant, évidemment. Il est bien gentil Trevor Ariza, mais personne dans la Ligue n’est capable d’empêcher KD d’en coller au moins 28 par match sur une série de Playoffs. L’ailier épicé des Rockets aura son mot à dire pour le freiner un minimum, mais pour l’arrêter il faudra y penser une autre fois, une autre année, voire dans une autre vie.

Voilà pour cette troisième opposition, entre deux hommes qui pourraient ne pas se quitter des yeux et du short durant toute la série. On sait que Kéké mettra ses points, à voir si Trevor réussit à être ce facteur X en attaque en plus de se coltiner les cinglés d’en face. T’as du boulot mon pote, alors bon courage.

Et retrouvez aussi :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top