Playoffs NBA

Preview Rockets – Warriors, le duel des ailiers-forts : P.J. Tucker vs Draymond Green, la cote du barfight est à 1.01

Catch

Le premier qui saigne a perdu.

Source image : youtube

Quatrième épisode de notre série de previews poste par poste, quelques heures avant le premier match d’une série qui devrait nous tenir en haleine comme Lily, Woody ou Tony. Don’t worry, la confrontation entre Rockets et Warriors sera forcément plus intéressante que nos blagues, la preuve avec ce quatrième focus entre deux joueurs de caractère, dont l’un semble quand même avoir un peu plus de talent que son adversaire. Gardez un œil sur ces deux-là, les bourre-pifs devraient pleuvoir pendant au moins dix jours.

Amateurs de coups de la corde à linge et de petites olivettes discrètes, sachez que vous allez être servis. Il faut toujours un pit-bull dans un roster qui joue le titre, et ces deux hommes endossent – entre autres qualités – ce rôle à merveille. Il y aura des tirs du parking, il y aura des paniers importants dessous, mais il pourrait surtout y avoir échanges d’amabilités. Le hustle play comme on l’aime, les refs vont avoir du boulot.

# P.J. Tucker

Ce n’est pas forcément le joueur que l’on attendait le plus cette saison, mais P.J. Tucker aura été parfait dans son rôle. Désireux d’amener un peu de virilité à sa défense, Mike D’Antoni a fait le bon choix en relançant l’ancien joueur de Phoenix et Toronto dans le Texas. 3  and D par excellence, toujours le regard livide et la bave aux lèvres, Peejay est ce genre de joueur qu’il vous faut en Playoffs, pour planter les triples qui font du bien et masser des nuques de l’autre côté du terrain. Sa série face au Jazz fut magnifique (11,8 points et 6,8 rebonds à 52% du parking) et c’est un tout autre client qu’il devra se coltiner face aux champions en titre. On en connait un qui doit avoir la dalle, ça va être grandiose.

Ses stats face aux Warriors cette saison :

  • 17/10/17 : 20 points et 6 rebonds en 29 minutes
  • 04/01/18 : 0 point, 1 rebond et 1 contre en 22 minutes
  • 20/01/18 : 12 points, 7 rebonds et 2 steals en 27 minutes

# Draymond Green

On parle ici du coeur et des poumons de la meilleure équipe NBA de ces quatre dernières saisons. Quatre triple-doubles « seulement » cette saison mais des statistiques en baisse essentiellement à cause de l’arrivée de Kevin Durant. Sur le terrain par contre, pas l’once d’une baisse de régime. Toujours en train d’aboyer, parfois trop, Draymond Green est ce genre de joueur que vous détestez en tant qu’adversaire mais que vous aimez d’amour si vous êtes fans des Dubs. Il a réinventé le poste de point forward (LeBron ? Connais pas) et il est tout aussi capable de prendre 20 rebonds dans un match que de distribuer 20 passes décisives. Lui aussi chaud bouillant sur sa demi-finale de Conf’ (14,8 points, 11,8 rebonds, 10 passes, 1,6 contre et 2,4 steals), Dray a activé le mode Playoffs, celui lors duquel il est à 250% sur tous les ballons. Bon courage aux Rockets pour calmer le phénomène, on en connait un paquet qui s’y sont cassé les dents… ou les cou***es.

Ses stats face aux Rockets cette saison :

  • 17/10/17 : 9 points, 11 rebonds et 13 passes en 28 minutes
  • 04/01/18 : 17 points, 14 rebonds, 10 passes, 1 contre et 2 steals en 38 minutes
  • 20/01/18 : 21 points, 7 rebonds, 6 passes, 1 block et 2 steals en 36 minutes

Et du coup, l’avantage, il est pour qui ?

Il est forcément pour Draymond. Car si P.J. Tucker est capable de coups de chaud, Draymond a prouvé depuis pas mal d’années que l’on pouvait compter sur lui et sur la durée. Les Playoffs sont son terrain de jeu favori, les statisticiens sont ses homies et on imagine très bien la scène quand il va commencer à rentrer dans la tête des joueurs de Houston. C’est son hobby, faire péter un câble aux gens, et son CV en la matière commence à être long comme le bras. Pas sûr que Tucker n’y survive, surtout avec les derniers résultats de son test de QI.

Voilà pour cette quatrième opposition, entre deux hommes dont les réputations de pit-bulls ne sont plus à faire. Dépositaire du jeu des Warriors pour l’un et energizer sous acide pour l’autre, c’est en tout cas un vrai duel d’enragés qui devrait rythmer cette série et qui pourrait bien finir front contre front. Hâte hâte hâte, on adore ça.

Et retrouvez aussi :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top