Playoffs NBA

Preview Celtics – Cavaliers, le duel des arrières : Jaylen Brown vs J.R. Smith, la jeunesse face au génie

Jaylen Brown vs J.R. Smith

La bataille du swag, entre autres.

Source image : montage TrashTalk via Youtube

Deuxième épisode de notre série de previews poste par poste, quelques heures avant le premier match d’une série qui devrait nous tenir en haleine comme Lily, Woody ou Tony. Don’t worry, la confrontation entre Celtics et Cavs sera forcément plus intéressante que nos blagues, la preuve avec ce second focus entre l’officieux meilleur joueur de tous les temps et un sophomore … qui a passé sa saison à nous en mettre plein la vue. Allez, on y retourne.

Gérard vs Jaylen, Jaylen vs Gérard, la Cristalline face au Hennessy, l’enfant face à l’homme, l’humain face à Dieu. Une match-up dont on salive d’avance à l’idée d’en imaginer les passes d’arme, avec un amour qu’il faudra mettre de coté afin d’être des juges objectifs et impartiaux. Allez, on garantir rien mais on va essayer.

#Jaylen Brown

Encore une belle surprise cette saison à Boston, et quelque chose nous dit que la phrase risque de ressortir une ou deux fois aujourd’hui. Jaylen Brown n’a mis que quelques minutes à comprendre qu’il se devrait d’être l’un des leaders de sa franchise cette saison, la faute à cette putain de soirée du 17 octobre où le destin 2017/18 des C’s a basculé en même temps que la cheville de… bref. Et de cette tâche Jaylen s’en est plus que bien acquitté, en attestent ses 14 points et 5 rebonds par match à seulement 21 ans et dans une équipe de level Finale de Conf. Encore une baby star en pleine explosion, va très vite falloir s’hydrater à Boston…

Ses stats face aux Cavs cette saison :

  • 17/10/17 : 25 points, 6 rebonds et 2 steals en 40 minutes
  • 03/01/18 : 14 points, 8 rebonds, 4 passes et 2 steals en 24 minutes
  • 11/02/18 : 5 points et 7 rebonds en 32 minutes

#J.R. Smith

Quels superlatifs n’ont pas été utilisés pour parler de Sa Sainteté. Comment pourrait-on ne pas s’incliner devant un mec qui conduit un tank en plein New-York, qui balance un bol de soupe à la tronche de son assistant coach, qui peut prendre 22 tirs à 3-points par match, qui attend que ce soit Barack Obama qui lui intime l’ordre de se rhabiller et qui défait les lacets de ses adversaires en plein match ? Ca c’est fait, mais parlons plutôt du game actuel de Gérard. Parce que si la régulière a été compliquée à vivre à base d’allers et retours sur le banc des Cavs, la forme affichée par l’arrière futur Hall Of Famer est resplendissante. Bouillant du parking et de nouveau appliqué en défense, le JR nouveau est là et bien là et sera à n’en pas douter l’un des facteurs X de la série. Caméra embarquée, ça s’annonce légendaire.

Ses stats face aux Celtics cette saison :

  • 17/10/17 : 10 points et 4 rebonds en 22 minutes
  • 03/01/18 : 10 points et 3 rebonds en 21 minutes
  • 11/02/18 : 15 points et 6 rebonds en 26 minutes

Et du coup, l’avantage, il est pour qui ?

On serait tenté de dire Jaylen, mais notre religion nous interdit de parler de J.R. Smith en des termes négatifs. On partira donc sur une égalité parfaite, avec l’obligation pour les deux hommes d’assurer des deux côtés du terrain. Quoiqu’il en soit c’est un duel viril auquel on assistera entre deux hommes, avec un oeil sur l’un des futurs joyaux de la Ligue et un autre qui devrait selon nous remplacer Jerry West sur le logo.

Voilà pour cette seconde opposition entre deux hommes dont la vie by night n’est probablement pas la même mais qui seront au centre des attentions tout au long de cette Finale de Conference. Gérard vs Jaylen, Jaylen vs Gérard, faîtes vos jeux.

Et retrouvez aussi :

3 Commentaires

3 Comments

  1. Nohan

    13 mai 2018 à 11 h 23 min at 11 h 23 min

    Ça aurait été intéressant de mettre les stats de Jaylen Brown en play-off qui sont assez impressionnante

  2. fp

    13 mai 2018 à 12 h 51 min at 12 h 51 min

    Gérard va se faire manger tout cru !!

  3. Venum

    13 mai 2018 à 13 h 02 min at 13 h 02 min

    Switch est torse nu depuis 2016… pas frileux le mec. One two three Cleveland !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top