Raptors

Mike Budenholzer favori pour reprendre le banc des Raptors : le tanking, ça va deux minutes !

Mike Budenholzer
Source image : YouTube

Le futur des dinosaures se dessine lentement. Après avoir gentiment dégagé Dwane Casey, Masai Ujiri est à la recherche d’un nouveau head coach pour Toronto. Mike Budenholzer serait le premier choix du GM des Raptors.

L’heure est au changement dans la franchise canadienne. Et la première étape de ce renouveau passe par la signature d’un nouvel entraîneur. Pour ce poste de HC, le favori semble être Mike Budenholzer, selon celui que l’on ne présente plus, Adrian Wojnarowski d’ESPN. Libéré par les Hawks avec un petit chèque de 13 millions en poche, l’ancien assistant de Popovich serait également intéressé pour succéder à Dwane Casey à Toronto. Après avoir rencontré le front office des Bucks mardi dernier, Bud devrait s’entretenir avec Masai Ujiri dans les prochaines heures. La solution pour les dinos de passer enfin le cap des Finales de Conférence ? En tout cas, ça paraît être une bonne idée pour entamer le chantier. Très reconnu par les spécialistes et par ses pairs, l’ami Mike a fait de l’excellent boulot à Atlanta. Débarqué de San Antonio en 2013, l’un des nombreux descendants de l’arbre généalogique de Pop emmène sa team en Playoffs avant de se faire sortir au premier tour par les Pacers. Les belles promesses de cette première saison se concrétiseront lors de l’édition 2014-15 : meilleur bilan de l’histoire des Hawks et meilleur record de la Conférence Est, quatre All-Stars et du beau jeu avec un banc solide. Une aventure qui s’arrêtera en FDC contre les Cavaliers et qui récompensera l’homme de 48 ans du titre de Coach de l’Année. La suite est une succession de choix marqués du front office qui donnera la situation actuelle d’Atlanta. Dernière de l’Est cette saison avec un bilan de 24 V pour 58 D, la team de Mike Budenholzer a pourtant proposé du jeu de qualité mais avec Dennis Schröder en franchise player, difficile de jouer autre chose que le tanking.

Rien n’est encore officiel mais si Coach Bud se pointe au Canada, un peu de taf l’attend. S’il y a déjà une bonne base chez les Raptors, l’ancien entraîneur des Hawks aura comme tâche d’élever le plafond atteint par les Canadiens depuis trois ans : les finales de Conférence en 2016. Pour 2017 et 2018, les dinosaures ont été stoppés par leur bête noire, King James, au stade des demi-finales. Pour faire franchir un cap aux soldats de l’Ontario, Mike Budenholzer devra s’occuper du cas de la doublette Lowry-DeRozan qui a la fâcheuse habitude à disparaître lors de la postseason. Le départ d’un ou des deux membres du backcourt semble une évidence tant leur association n’a pas permis aux Raptors d’accomplir leurs objectifs. Reste à voir si un transfert sera possible cet été alors que Serge Ibaka et Jonas Valanciunas pourraient également faire partie de ce montage. Mais tout n’est pas à jeter chez les Raptors. Leader de l’Est lors de la régulière, Toronto a montré un jeu où la gonfle circulait et impliquait très bien les joueurs de banc. Comptez sur Bud pour continuer à développer les Pascal Siakam, Jakob Poeltl, Fred VanVleet et autres Delon Wright. Il est fort pour ça le Mike, demandez à Kent Bazemore, Tim Hardaway Jr. ou encore Taurean Prince.

Ce qu’il y a de sûr, c’est que Mike Budenholzer attise les convoitises. Dragué d’abord par les Suns puis par New York, l’ex d’Atlanta a reçu les avances de Milwaukee dernièrement. Les dinosaures préférés au Greek Freak ? Réponse dans les jours à venir.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Thomas

    12 mai 2018 à 21 h 11 min at 21 h 11 min

    Develloper OG les gars !! OG

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top