Blazers

LaMarcus Aldridge aurait appelé Damian Lillard pour revenir à Portland : LMA téléphone maison !

lamarcus aldridge spurs

Le mal du pays sans doute.

Source image : NBA League Pass

On en sait de plus en plus sur ce fameux épisode de l’été dernier concernant LaMarcus Aldridge. Pas à son aise au sein de l’effectif des Spurs dans lequel il se sentait inutilisé, il avait alors demandé à Pop d’en être transféré. Un petit coup fil à Damian Lillard aurait même été passé de la part de l’intérieur pour préparer son retour dans l’Oregon.

La love story entre LaMarcus Aldridge et Portland, qui semblait pourtant terminée et bien enterrée sous le Moda Center, a tenté d’être réanimée par LMA. Ce dernier, durant sa grande période de réflexion de l’été, aurait même donné un coup de téléphone à celui qui possède les clés du camion des Blazers. D’après les propos d’une personne proche de la situation (la fameuse) recueillis par les copains de Bleacher Report, Damian Lillard aurait été contacté par L – Train pour toucher deux mots à son GM, Neil Olshey, afin qu’il organise un trade. Alors comme ça on vient chouiner pour rentrer à la maison LaMarcus ? Ce n’est pas le scoop du siècle tant LaMarcus Aldridge, pourtant natif du Texas, ne s’est pas toujours senti comme un poisson dans l’eau à San Antonio. Placé en deuxième option offensive derrière Kawhi Leonard, L – Train ne l’a jamais digéré et l’a fait savoir à Gregg Popovich l’été dernier en lui transmettant sa demande de quitter la maison Spurs. Requête bien sûr refusée par le coach des Éperons depuis 1996, qui offrira une extension de contrat à l’ancien de Portland pour 72,3 millions de dollars sur trois ans. Mais on va pas nous la faire, on sait très bien que cette prolongation suivie d’un beau chèque a été donnée pour éviter de perdre l’ami LaMarcus contre peanuts avant la fin de saison, puisqu’il allait être agent libre.

Une expansion que le deuxième choix de la Draft 2006 a parfaitement assumé et qu’il aurait eu tort de refuser tant sa saison a été énorme. Des moyenne de 23 points, 8,5 rebonds et 1,2 block par match cette saison, performances qui lui ont valu de retrouver sa place au All-Star Game perdue l’an passé. Cela faisait un bail qu’on attendait un Aldridge dominant comme il l’avait été sous le maillot des Blazers. Il faut dire que depuis son arrivée dans le Texas en 2015, l’ailier-fort ressemblait plus à un chamalow tout mou. Sa ligne de stats à 17,3 pions et 7,3 rebonds de moyenne par rencontre lors de l’édition 2016/17 était la plus basse de sa carrière depuis son année rookie. Mais apparemment, il y en a un à qui l’absence de The Klaw a fait le plus grand bien… C’est sûr que lorsque l’on a tous les ballons en attaque, c’est tout de suite beaucoup plus facile de scorer. Il faut dire que les Texans n’avaient pas forcement d’autres options offensives plus sûres que le jeu au poste de LMA. Avec la blessure de Kawhi Leonard qui l’a éloigné des parquets durant presque toute la saison et celle Rudy Gay qui l’a écarté du terrain pour 25 matchs de régulière, Aldridge s’est plutôt goinfré cette année et c’est peut-être ce qu’il lui fallait pour retrouver un peu de confiance et pour voir son ego regonflé.

C’est la première fois que Gregg Popovich avait à faire à une demande de transfert… et la crise fut parfaitement gérée. Bien aidé il est vrai par la blessure de Leonard, faisant de LMA un franchise player par défaut mais un franchise player quand même. Un mal pour un bien, c’est comme ça que ça marche.

Source : Bleacher Report

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top