Celtics

Shane Larkin sort sur blessure lors du Game 4 : un patient de plus à l’infirmerie des Celtics

blessures

La poisse jusqu’au bout.

Source image : Shutterstock

Une chose est sûre en cette saison 2017-18, c’est que les Celtics ne sont pas tombés sur un trèfle à quatre feuilles. Après avoir perdu une tonne de joueurs au cours de l’année comme sa star Kyrie Irving, Brad Stevens devra jongler avec un autre pépin. C’est au tour de Shane Larkin de rejoindre l’infirmerie.

Déjà bien rempli, l’hôpital de Boston voit l’arrivée d’un nouveau patient en la personne de Shane Larkin. L’ancien du club basque de Laboral Kutxa est sorti sur blessure lors du Game 4 remporté par Philadelphie (103-92). Après s’être heurté au menhir Joel Embiid, le lutin a dû quitter le parquet en fin de premier quart-temps. Il doit passer plusieurs radios ce mardi pour savoir combien de temps il devra rester en costard. Un nouveau coup dur dont Stevens se serait bien passé tant son effectif est meurtri par une hécatombe de bobos depuis le premier jour de saison régulière. Le malheur des hommes du Massachusetts a commencé un beau jour d’automne lors du match d’ouverture de l’aventure NBA 2017-18. Cavs et Celtics s’affrontent mais le spectacle laisse vite place au drame puisque la nouvelle recrue Gordon Hayward se fracture la cheville. Et les galères ne font que commencer. La blessure de Marcus Smart début mars jusqu’à son retour lors de la série face aux Bucks, à précédé celle de Kyrie Irving quelques semaines plus tard. Après une opération au genou gauche le 24 mars, l’ancien partenaire de King James dit adieu aux Playoffs 2018. Les choses ne vont pas s’arranger en postseason puisque Jaylen Brown loupera le Game 1 contre les Sixers. Toute proportion gardée avec les deux superstars en les personnes de Hayward et Irving.

Si la blessure du remplaçant du remplaçant d’Uncle Drew n’a pas provoqué des cascades de sanglots au sein du TD Garden, son absence est un problème pour le cerveau de la maison verte. Très bien engagés dans leurs demi-finales de Conférence, les Celtes mènent 3 à 1 et ont l’occasion de plier l’affaire demain soir devant leur public. Ce serait mentir de dire que Shane Larkin est l’un des principaux artisans de la réussite de Boston, mais le 18ème choix de la Draft de 2013 apportait toujours de l’énergie et un shoot à 3-points fiable en sortie de banc. Avec ce pépin physique, c’est 4 points en 15 minutes par rencontre qui devront être répartis. Mission qui ne devrait pas effrayer Brad Stevens puisqu’il peut compter sur son soit-disant rookie qui traîne dans la Grande Ligue depuis 10 ans, Jayson Tatum. Mature, capable de rentrer des gros shoots, celui qui tourne à 24 points de moyenne sur les trois premières confrontations avec les Sixers est en train de marquer les esprits. Avec autour de lui, le vétéran Al Horford qui a pris le rôle de papa dans cette équipe de gamins, Terry Rozier on fire complet et ce bon vieux Marcus Smart qui casse les couilles à toute la Pennsylvanie, le numéro 0 des Verts est sur le point d’emmener ses potes en Finales de Conf pour y retrouver LeBron.

Un souci physique de plus à gérer pour Brad Stevens, mais l’ancien coach des Bulldogs de Butler en NCAA n’est plus à un estropié près. Si la blessure de Larkin, ne devrait pas chambouler le cours de la série, c’est le banc si productif des C’s qui pourrait en souffrir.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top