Wizards

Markieff Morris se sent carrément bien à Washington : « Je voudrais finir ma carrière ici »

Markieff Morris
Source image : NBA.com

Apparemment, les embrouilles de vestiaires ne concernent pas tout le monde du coté de Washington. Si Jean Mur et le marteau Polonais se font des bisous musclés H24, Markieff Morris semble bien loin de ces querelles d’amoureux et souhaite même finir sa carrière avec les Wizards.

Après Mike Scott, voilà un autre sorcier en la personne de Markieff Morris qui déclare sa flamme à la franchise de la capitale. Le jumeau de Marcus semble très heureux de jouer pour les Wizards et l’a fait savoir.

« Je voudrais vraiment finir ma carrière ici. J’aime jouer ici, j’adore être dans la ville où j’ai grandi et où je joue pour cette organisation. »

Si les choix du front office concernant l’avenir de la franchise sont encore flous, le chef de meute John Wall veut du changement dans l’effectif. Notamment au poste 5 où il aimerait un vrai pivot de top niveau. Reste à savoir si Markieff sera dans les plans du futur de Washington ou alors s’il sera utilisé comme monnaie d’échange pour éviter de le perdre pour peanuts en fin de saison prochaine. Avec un contrat de 8,6 millions qui l’assure d’être là jusqu’à 2019, Keef est une très bonne affaire pour un starter de ce level là. Même si son rendement a baissé à 11,5 points par match (sa pire moyenne depuis son aventure 2011 – 12 aux Suns), il n’avait jamais été aussi adroit derrière l’arc que cette saison puisqu’il tourne à 36,7 du parking. Une édition 2017 – 18 qui s’est finie en eau de boudin avec l’élimination au premier tour des Playoffs contre les dinosaures de Toronto. Apparemment, les mauvaises performances en postseason des Wizards ne semblent pas avoir fait fuir les envies du 13ème choix de la Draft de 2012 de terminer sa carrière au sein de la capitale.

Une suite de carrière que Markieff Morris semble vouloir faire évoluer au poste de pivot. L’idée n’est pas bête lorsqu’on voit la tournure que prend la NBA avec une utilisation en baisse des géants, sauf les spécimens comme Joel Embiid, Demarcus Cousins, et copmpagnie. Il faut dire que l’ancien des Suns a les moyens d’ajouter cette flèche à son arc tant il a travaillé sur son physique et sa défense depuis son arrivée à Washington en 2015. Évolution que l’on a pu constater notamment en postseason lors de son matchup avec Ibaka qu’il avait plutôt bien contenu. Au fur et à mesure de ses années aux Wizards, il s’est adapté au principe du small ball avec réussite et a formé avec Wall, Beal, Otto Porter et Kelly Oubre Jr, un cinq plutôt efficace. C’est en ce système qu’il voit son avenir en NBA.

« Je dois être prêt à poser plus de pick & rolls. C’est difficile. Je sais que c’était dur pour Marcin. Je crois qu’il mène la ligue au nombre d’écrans posés. C’est difficile à faire, de poser des écrans et de dérouler à chaque action. Je pense que c’est la chose la plus importante à faire pour jouer au poste 5. Les meilleures équipes changent de cinq, et je dois ajouter ça à mon jeu. Regardez les meilleures équipes de la NBA, les cinq joueurs changent. Il n’y a pas beaucoup d’intérieurs intimidateurs au poste 4. Il faut que j’en arrive à un point où les équipes ne doivent plus se permettre de switcher sur moi, et d’en profiter. »

De nouveau en pleine forme après sa blessure qui l’a éloigné du camp d’entrainement l’été dernier et du début de saison, Markieff Morris semble vouloir se diversifier et devenir un vrai gardien du panier. Est ce qu’il verra son évolution du coté de la capitale ? Réponse au prochain épisode.

Source : NBC Sports Washington

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top