Old-School

« The Shot » fête son anniversaire : quand Michael Jordan éteignait les Cavaliers dans l’Ohio

Michael Jordan - The Shot

Joyeux anniversaire !

Source image : Youtube

Le 7 mai 1989, Michael Jordan réussissait l’un des buzzer beaters les plus mythiques de l’histoire. Grand moment de ce sport, ce tir est surtout l’une des actions les plus marquantes de la carrière de His Airness. Retour sur un tir qui avait éteint l’Ohio et illuminé un numéro 23.

Saison 1988-89, les Chicago Bulls ne sont pas encore la dynastie que nous connaissons. Michael Jordan, déjà MVP et meilleur défenseur de l’année lors de l’exercice précédent, boucle sa cinquième saison dans la Grande Ligue et la troisième consécutive en tant que meilleur marqueur. Mike tourne à 32,5 points, 8 rebonds et 8 passes de moyenne sur la régulière mais il n’est toujours pas titré avec ses Bulls. Stoppés en demi-finale de Conférence par des Bad Boys de Detroit l’année précédente, MJ et ses taureaux retournent en Playoffs pour gagner. Si ce ne sera pas encore pour cette fois (élimination par les Pistons en finale de Conférence, 4-2), cette postseason de 1989 verra un moment d’histoire avec « The Shot ». Au sortir d’une saison régulière moyenne (47 victoires), les Bulls, sixièmes à l’Est, retrouvent les Cavaliers au premier tour. Une vieille connaissance pour Mike et sa bande puisque cette affiche était déjà la même lors de l’ouverture des phases finales précédentes. Cette fois sans l’avantage du terrain et sans Charles Oakley parti conquérir New York, Chicago est loin d’être favori dans la série. Après avoir arrachés le Game 1 dans l’Ohio, les coéquipiers de Jojo voient quand même les Cavs de Ron Harper, Larry Nance ou encore Mark Price forcer un Game 5 décisif dans leur antre du Coliseum at Richfield suite à une victoire à Chicago dans le Game 4. Les séries du premier tour se déroulant à l’époque au meilleur des cinq manches, c’est donc un « do or die » en terre hostile auquel sont confrontés Jordan et les Bulls. C’est dans ces conditions que le natif de Brooklyn décida de marquer l’histoire de son emprunte (et les Cavaliers par la même occasion).

Ce Game 5 est étriqué, Cleveland mène une grande partie du match mais le souffle des taureaux se fait sentir. Michael est énorme sur la rencontre avec 44 points, 9 rebonds, 6 passes et ne tremble pas quand ses Bulls reviennent à 97-98 avec seulement 19 secondes à jouer. Scottie Pippen remonte le terrain avec le cuir, sert Michael suivi de près pas Greg Ehlo au niveau de la ligne des lancers, Mike part main droite, enclenche… 99-98 pour Chicago avec six secondes à jouer. Mais ce n’est pas « The Shot ». Les Cavaliers prennent un temps-mort. Sur la remise, Ehlo se transforme temporairement en héros de la ville en allant au lay-up avec trois secondes restantes sur l’horloge. La salle exulte, l’Ohio respire, 100-99 Cavs. C’est donc là que le génie que l’on adule encore aujourd’hui va faire son œuvre. Sellers est à la remise en jeu, Jojo tente de se débarrasser de celui qui lui sera resté agrippé au short tout le match (Greg Ehlo), il reçoit la balle, élimine la tentative de prise à deux de Larry Nance et part sur sa main gauche. Ehlo est en retard tandis que His Airness tire au niveau des lancers. S’ensuit une seconde interminable, Jordan est en l’air, son défenseur du soir lui met la main devant le visage et retombe. Mais Mike n’est pas sujet à la même loi de la gravité et continue de monter… « The shot on Ehlo… GOOD !« . Ficelle, 101-100 Chicago. Jojo exulte « It’s over » crie-t-il et son coach Doug Collins saute et court dans toute la salle des défaits du soir. Réalisant le premier buzzer beater décidant du sort d’une série (il a été depuis rejoint par Damian Lillard en 2014), Mike vient d’écrire une des premières belles pages de son histoire en Playoffs.

Ce tir, « The Shot », restera gravé dans l’histoire et dans les têtes de tous les fans des Bulls comme ceux de Cleveland. Ces derniers pouvant cependant se consoler de vivre actuellement quelques buzzer beaters d’un autre numéro 23 mais cette fois en leur faveur. Happy Birthday Mike.


Source texte : Youtube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top