Hawks

Nouvelle page chez les Hawks : Travis Schlenk à bord, un coach en osmose avec lui dans le viseur

Travis Schlenk
Source image : YouTube

En place depuis un peu moins d’un an, Travis Schlenk a un gros été devant lui. Le nouveau boss des Hawks doit construire une nouvelle ère avec, en premier lieu, un coach avec lequel il puisse bosser en parfaite harmonie. La chasse est ouverte.

Nombreuses sont les franchises qui, actuellement, sont à la recherche d’un nouvel entraîneur. Knicks et Suns semblent avoir trouvé leur bonheur, mais quid des Bucks, du Magic, ou des Hornets pour ne citer qu’eux ? Dans ce carnaval annuel du coaching, Atlanta a décidé d’envoyer un message fort en se séparant de Mike Budenholzer. Une erreur pour certains, connaissant les qualités globales et complètes de Coach Bud, mais une nouvelle page devait être créée et l’ex-stratège des Hawks avait des envies compréhensibles d’ailleurs. C’est donc Schlenk, désormais à la tête d’un navire tout neuf, qui a décidé de mettre en place une reconstruction à sa manière, et cela passe par un entraîneur avec qui il sera en osmose permanente comme première étape du projet. Plutôt discrets pour le moment sur le marché des hommes en costard, les Hawks n’ont pas fait de vagues dans les rumeurs mais cela ne veut pas dire qu’ils sont restés les bras croisés. En effet, quatre coachs ont, selon Travis, été invités à un entretien en Géorgie, et la quête pourrait s’arrêter dans les jours à venir si on en croit ses récents propos. Invité sur l’émission de radio 92.9 The Game, le GM en place depuis un an a donné un schéma assez précis sur son processus de recrutement. Prendre un gars ultra-connu du circuit, non. Prendre un gars tout vert, non plus. Par contre, choisir un homme capable de prendre part à une entreprise de plusieurs années, oui. De la patience, il en faudra mais Schlenk semble confiant dans ses initiatives.

“On veut que la bonne personne débarque ici, que ce soit dans une ou trois semaines. […] Je pense sincèrement qu’avoir un peu d’expérience en NBA est quelque chose d’important. J’ai bossé avec des gars qui viennent du niveau universitaire, et toute la routine est complètement différente entre la leur et celle de la NBA. Ce qui ne veut pas dire que l’entraîneur doit avoir coaché dans cette Ligue, mais c’est important d’y avoir joué ou travaillé. Cela veut dire pas mal de choses, quand vous avez travaillé dans une franchise NBA. . »

Le boss des Hawks est même allé plus loin en envoyant un clin d’oeil à ses hôtes, indiquant que la nomination d’un nouveau coach pourrait avoir lieu ce lundi, ou en tout cas en début de semaine prochaine. Ce qui laisse supposer que Travis a déjà un ou deux favoris en tête, mais qu’il voit comment les dominos tombent sur le marché. On le sait depuis fort longtemps, une reconstruction proprissime passe par un management qui bosse main dans la main avec son coach. Les franchises les plus stables montrent des paires solides comme la roche, avec par exemple Kerr-Myers à Golden State, Buford-Popovich à San Antonio, Morey-D’Antoni à Houston ou Stevens-Ainge à Boston pour ne citer qu’eux. Avant de pouvoir squatter une phrase comme celle-ci, Schlenk sait qu’il a un sacré boulot à abattre, mais en ayant notamment fait ses gammes aux Warriors avec Bob Myers le GM d’Atlanta sait quelle route suivre. Il faudra donc voir quel entraîneur acceptera de partir sur un tout nouveau projet, sachant que Travis a souligné le besoin d’avoir 4 à 5 ans de garantie sur la durée de cette nomination. C’est sur cette base, précédemment, que Danny Ferry et Mike Budenholzer avaient bossé, permettant aux Hawks de doucement mais sûrement monter dans les équipes respectables de l’Est. On a donc décidé de la jouer scred en Géorgie, pas de noms qui circulent dans les coulisses, quelques assistants mentionnés ici ou là mais aucune assurance ces derniers temps. Ce qui est sûr, c’est que cette nomination imminente sera 100% tatouée Schlenk, une première grosse décision dans son désir de reconstruction.

Qui sera le futur entraîneur des Hawks ? Impossible à dire, mais l’annonce devrait tomber la semaine prochaine. Un inconnu du bataillon ou un gars qu’on connaît déjà bien, la curiosité anime les fans d’Atlanta et c’est ce premier pas qui définira la stabilité du futur projet. On y va, calmement.

Source : 92.9 The Game

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top