Raptors

Les Raptors face à leurs vieux démons : le mental fait défaut et c’est la franchise tout entière qui vacille

DeMar DeRozan

La franchise ne survivrait pas à un nouveau sweep contre les Cavaliers.

Source image : YouTube

Défaits une seconde fois à domicile la nuit dernière, les Raptors sont dos au mur avec deux matchs à venir dans l’antre du King. Menée 2-0 et sujette aux habituelles railleries et critiques quand il s’agît d’affronter LeBron James, la bande de Dwane Casey se retrouve face à un défi qui doit permettre de changer l’histoire de leur franchise. Gros test mental à venir pour les Canadiens.

On le savait déjà, la match-up face aux coéquipiers de King James ne leur convenait pas sur le terrain mais surtout dans les têtes. Complexe d’infériorité ? Peur de gagner ? Ce qui est sûr c’est que les joueurs de l’Ontario n’y arrivent pas quand il faut prendre les rênes de l’Est face à LeBron. Défaits 4-2 en Finales de Conférence il y a deux ans, les Raptors avait été sèchement battus 4-0 en demi-finale de Conf’ l’année dernière. Une histoire de sweep qui semble vouloir se répéter pendant ces Playoffs 2018. Cette série, Toronto ne l’avait pas mal commencée sur le terrain. En effet le Game 1 était bon pendant presque toute la rencontre puisque les Raptors ont mené pendant l’intégralité des quatre premières reprises. Problème ? La gestion des moments chauds. Les possessions importantes sont mal exécutées et la gonfle atterrit dans les mauvaises mains quand il s’agît de prendre le lead ou de tuer le match. S’inclinant finalement en prolongation face aux gars de l’Ohio, les Canadiens devaient réagir au Game 2 et ne pas se laisser abattre par un match qu’ils auraient dû gagner. La première mi-temps est pas mal, les Dinos sont agressifs à l’image de Kyle Lowry (18 points en première mi-temps) et LeBron est pour le moment bien tenu. Le souci est qu’il ne font pas la différence dans leurs temps forts. Menant seulement 63-61 à la pause, le doute est venu s’installer dans les têtes et cela se ressentira en deuxième mi-temps. C’est un 67-47 que subissent les coéquipiers du duo DeRozan-Lowry au cumulé des deux dernières reprises. Un problème mental caractérisé par les deux leaders, le duo précédemment nommé étant très vite bloqué par des fautes et n’apportant que 15 points au retour des vestiaires… Du leadership en papier mâché. Mais alors quel avenir pour la suite de la série côté Raptors ?

Une première réponse rapide et que même le génie Tyronn Lue pourrait donner : les Canadiens doivent accrocher au minimum une win dans la Quicken Loans Arena. Une victoire qui leur permettrait de revenir au moins chez eux pour un Game 5 en « do or die ». En effet, réalisant une superbe saison régulière, les Dinos avaient enfin l’avantage du terrain face aux Cavs. Une opportunité qui aurait dû leur permettre de mieux entrer dans la série que lors des deux années précédentes. Mais ce statut de leader, ils ne l’assument toujours pas et c’est dans les têtes que ça se passe. Un nouveau sweep serait dramatique pour l’équipe mais poserait surtout des questions sur l’avenir autour de Masai Ujiri et Dwane Casey. Déjà présents depuis cinq ans sans résultats probants en postseason, des têtes pourraient être coupées si un nouvel échec retentissant se produisait cette année. Les interrogations autour de la capacité du duo DMDR – Lowry à gagner seront posées et l’effectif pourrait également se voir modifier. Les deux rencontres à venir peuvent donc changer le visage de la franchise. Il faut à minima rentrer à la maison pour le Game 5 afin de sauver la face du côté de l’Ontario. Une affaire pas simple quand on voit la détermination de King James à marcher sur les Dinos.

Après ces deux défaites et avec les matchs à venir à l’extérieur, ce n’est plus l’affaire d’une série mais d’une franchise tout entière pour les gars de Dwane Casey. Une réaction est attendue pour éviter le coup de balai et s’offrir un retour au Air Canada Centre. Les gars du nord en sont capables mais c’est dans les têtes que le plus gros du boulot est à faire. Le déclic mental est impératif du côté des Dinos sous peine de voir disparaître leurs espoirs de Finale de Conférence mais surtout de laisser entrevoir une possible refonte de tout le projet. Rendez-vous dans l’Ohio.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top