Celtics

Preview Game 2 Celtics – Sixers : la guerre des boutons continue, permission de minuit accordée

La guerre des boutons

Bienvenue aux finales du championnat régional U21.

Source image : youtube

Pour ceux qui aiment flâner le week-end devant des matchs de U15 ou U17, ce Game 2 entre les Celtics et les Sixers est fait pour vous. De la jeunesse, de l’envie et du talent, tout ce qu’il faut pour resigner votre bail avec la NBA pour les vingt prochaines années.

On se répète, mais que cette série va être agréable à déguster. Le Game 1 comme première preuve, cette opposition entre deux des groupes les plus talentueux de la Ligue à N+5 tient pour l’instant toute ses promesses, si bien que l’on est amené à se demander si ces deux équipes de gamins ne sont pas – déjà – capables d’aller jouer une Finale NBA dès cette saison… Deux groupes jeunes et déjà solides donc, mais également deux coachs géniaux, capables de tirer le meilleur d’un groupe qui n’a peut-être pourtant montré que 10% de son potentiel. Le premier opus de la série lundi ? Un énorme match du trio Al Horford / Terry Rozier / Jayson Tatum d’un côté, une démo de puissance de la part de Joel Embiid de l’autre, mais l’intensité défensive délaissée par les copains du dernier. Résultat des courses, un TD Garden qui a pu apprécier une énorme victoire de son équipe pour l’ouverture du bal, devant les yeux énamourés de Kyrie Irving, Gordon Hayward et Jaylen Brown aka le Emergency Staff. Jaylen qui pourrait d’ailleurs faire son retour ce soir mais dont la présence s’écrit encore en pointillé à l’heure de ces lignes.

#La clé du match : la défense des Sixers

Car c’est clairement ce qui a fait perdre le Game 1 aux hommes de Brett Brown, la défense de Joel Embiid sur l’extérieur notamment. Habitué à jouer les intimidateurs au point d’être parfois cité parmi les potentiels DPOY cette saison, le Process a eu du mal à suivre les grands snipers lundi soir dès lors que les C’s avaient la gonfle en main. Presque parfait en attaque mais distrait en défense, Jojo a laissé Marcus Morris et surtout Al Horford se gaver comme des cochons, tantôt en leur offrant des tirs faciles par indiscipline de sortir défendre, tantôt en se laissant prendre par des backdoors level Équipe de France. C’est donc un Embiid beaucoup plus focus dans la protection d’arceau que les Sixers devront retrouver ce soir, et globalement une équipe beaucoup plus concentrée dans sa moitié de terrain. Le talent et la cohésion sont trop grands en face pour se la jouer cool, alors on se retrousse les manches et on se met au taf.

Rendez-vous cette nuit à 2h30 pour voir si les jeunes Sixers retiennent vite les leçons, ou si ces Celtics version 2018 sont tout simplement au dessus. Dans tous les cas la nuit s’annonce folle à Boston, et on sera dans le coin pour vivre ça avec les plus courageux d’entre-vous.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top