Suns

Officiel : Igor Kokoskov, nouveau coach des Suns, est le 1er entraîneur 100% européen de l’histoire de la NBA

Igor Kokoskov
Source image : YouTube

Les Suns étaient à la recherche d’un nouvel entraîneur, un qui puisse ramener un peu de fraîcheur dans les plaines de l’Arizona et une nouvelle vision du jeu. En Igor Kokoskov, la franchise de Phoenix a apparemment trouvé son bonheur.

Quoi ? Qui ça ? Igor quoi ? Du calme. Les nouveaux qui débarquent font souvent froncer des sourcils, mais on ne parle pas d’un type qui a vu de la lumière dans le bureau de Ryan McDonough, a posé son CV et espéré que ça passe. Kokoskov, mine de rien, a une bonne grosse valise avec lui et celle-ci contient de nombreuses expériences glorieuses. Après avoir fait ses gammes sur le vieux continent dans les années 90, Igor a tapé sa première vraie expérience américaine sur un banc universitaire, celui de Missouri. Remarqué pour sa poigne et sa vision du jeu, le jeune coach a rapidement fait le grand saut puisqu’il a été intégré en NBA dès l’an 2000 en tant qu’assistant chez les Clippers. Pas la meilleure des piges à l’époque, sauf que Kokoskov a enchaîné avec les Pistons en 2004 et donc fini champion aux côtés de Larry Brown et compagnie. Installé dans le Michigan jusqu’en 2008, il en a profité pour faire partie du staff choisi pour coacher le All-Star Game 2006, autre petite médaille à accrocher dans son armoire. Puis, une fois Detroit mis de côté, Igor a fait son premier essai en tant qu’assistant avec les Suns, ne sachant pas que 10 ans plus tard il deviendrait le coach principal. Récemment, on l’a surtout vu gueuler sur Rudy Gobert et ses coéquipiers, Kokoskov étant l’assistant de Quin Snyder à Utah. Et au milieu de tout ça ? Le point d’orgue en septembre 2017, avec un titre européen remporté en tant que leader de la sélection slovène. Oui, comme annoncé, le bonhomme a un sympathique CV.

C’est donc en tant que coach principal qu’Igor Kokoskov va faire ses débuts la saison prochaine, et l’excitation est forcément au rendez-vous, que ce soit à Phoenix comme ailleurs. Déjà, pour les fans des Suns, l’intrigue est quotidienne puisqu’il s’agira d’un saut dans le grand bain pour le Serbe. Et après les Jay Triano, Earl Watson et autres foirades récentes, une injection de neuf a forcément quelque chose de vivifiant. Reste à voir si ce plan est mis en place dans l’espoir d’avoir Luka Doncic à la Draft, lui qui a été coaché par Kokoskov avec la sélection nationale, ce qui serait un poil osé de la part du management des Suns. Mais globalement, c’est un essai qui attire l’attention car avec le début de hype qui va entourer Phoenix en cas d’obtention d’un lourd choix de Draft, l’homme qui dirigera les Josh Jackson, Dragan Bender et autres Devin Booker sera observé de très près. Plus excitant encore, d’un point de vue générationnel, est le fait de voir en Kokoskov le tout premier coach 100% européen à évoluer à ce poste principal en NBA. On parle quand même d’une date historique, bien qu’elle semble anodine auprès de nombreux fans. David Blatt, américano-israélien, n’est pas né sur le vieux continent et représentait donc une semi-première. Là, dans la profession d’entraîneur, voir un Serbe prendre une telle position en NBA, c’est aussi le point d’exclamation sur près de 30 ans de progressions faites dans la Ligue afin de faire évoluer la mentalité américaine sur le jeu européen. On avait déjà les joueurs, on a désormais les entraîneurs, le jeu ne fait que devenir de plus en plus… global, comme ils disent là-bas.

Double-intrigue et excitation donc, en apprenant la nomination d’Igor Kokoskov à la tête des Suns. Intrigue avec un premier européen qui vient donner ses ordres en NBA, et excitation en voyant ce que la franchise de Phoenix pourrait proposer. La pression est sur le coach, à lui de cartonner dans l’Arizona.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top