Celtics

Kyrie Irving aime ce qu’il voit dans ces Playoffs : passer un mois avec Stevens vaut 5 ans d’expérience pour les jeunes

Kyrie Irving

Dans deux ans, Jayson Tatum, Jaylen Brown et Terry Rozier dominent le monde.

Source image : YouTube/NBA

Opposés aux Sixers pour le second tour des Playoffs, les Celtics doivent encore se passer de Kyrie Irving. Le meneur All-Star, qui a mis un terme à sa saison le mois dernier pour opérer son genou douloureux, n’en reste pas moins bien proche de son équipe pendant les phases finales et ce qu’il voit depuis le banc l’impressionne.

Arrivé à Boston l’été dernier en provenance de Cleveland, Uncle Drew devait endosser le costume de franchise player et former avec Gordon Hayward et Al Horford, un trio de All-Stars apportant leadership et expérience à l’équipe de Danny Ainge. La blessure du second nommé dès le début de la saison a forcé Brad Stevens à trouver des solutions pour pallier cette absence cruciale. La réponse ? Les jeunes ! Jayson Tatum (20 ans), Jaylen Brown (21 ans) ou encore Terry Rozier (24 ans), l’effectif actuel de la franchise au dix-sept bannières de champion est parsemé de gars avec très peu d’années d’expérience dans la Grande Ligue. Malgré l’absence de l’ex-joueur du Jazz dès l’ouverture de la saison, les C’s ont enchaîné seize victoires d’affilées et sont allés chercher une deuxième place à l’Est avec un excellent bilan à la fin d’une saison sous le signe des blessures et du courage. Ces résultats obtenus avec une escouade inexpérimentée n’ont pas manqué d’impressionner le meneur champion NBA avec les Cavs en 2016. Lui qui n’a aussi que 26 ans est stupéfait de la maturité de son groupe que ce soit sur la régulière ou actuellement en Playoffs. C’est aux micros d’ESPN que Kyrie Irving a fait part de sa fierté pour ses gars :

« Nous avons un paquet de jeunes joueurs dans notre équipe, mais ils jouent comme des vétérans expérimentés actuellement. Je sens que, tout au long de la saison, nous avons fait du bon boulot à nous aider les uns les autres, et maintenant ils ont pris toute la force de l’équipe pour réaliser ce qu’ils font. Donc je suis juste fier d’eux, tout comme Brad Stevens et tout le staff. »

Des paroles bien belles de la part du franchise player envers ses poulains. Attaquant la postseason sans Irving, Smart et Hayward, les Celtics voyaient s’avancer devant eux les Bucks du Greek Freak pour une série qui s’annonçait compliquée. Elle l’a été mais les hommes en verts s’en sont sortis grâce à un Al Horford monstrueux mais aussi à la maturité exceptionnelle dont font preuve leurs jeunes pousses. Terry Rozier qui a décidé de se faire connaître auprès d’un Eric Bledsoe arrogant, Tatum qui montre une telle assurance et fluidité en attaque qu’on en vient à oublier que le bonhomme est encore un rookie et aussi Brown en 20,5 points et 5 rebonds de moyenne avant de se blesser, ce sont eux qui ont pris les rênes de Boston. S’inscrivant dans le collectif mis en place par Brad Stevens, ces joueurs qui ont tout au plus trois années d’expérience dans la Grand Ligue ont appris vite et l’expriment sur le terrain et en Playoffs. Opposés à l’autre nouvelle génération montante des Sixers, le tout sans les absents habituels ni Jaylen Brown, blessé à la cuisse, les C’s ont encore impressionné en remportant le Game 1. La série n’est pas finie mais cette année Boston a vu ses jeunes pousses grandir à une vitesse que ça en devient effrayant pour la suite. Sous la direction de Brad Stevens, ces mecs de même pas 25 ans sont déjà taillés pour les Playoffs, Kyrie en a conscience et s’en frotte les mains.

Le TD Garden et la franchise du Massachusetts ont une âme, on le savait. Brad Stevens est un magicien du coaching, on ne pouvait que le constater depuis sa prise de fonction. Mais désormais, les Celtics ont des jeunes qui prennent les rênes de l’équipe en Playoffs pendant que deux des leaders essentiels de l’effectif sont en costard et ça on ne se l’imaginait pas à ce point. Une situation dont est fier Kyrie Irving et qui doit lui donner une envie monstrueuse d’aller chercher quelque chose à l’avenir avec ce groupe. Le futur s’annonce radieux pour Uncle Drew et les hommes en vert.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top