Rockets

Sans Ricky Rubio, le Jazz n’a rien pu faire face aux Rockets : 110-96, et un bon vieux James Harden game

James Harden

Trop facile pour Ramesse.

Source Image : NBA League Pass
  • Box Score Houston Rockets
  • Box Score Utah Jazz
  • James Harden
  • Box Score Houston Rockets
  • Box Score Utah Jazz
  • James Harden

Dans la même soirée que le dernier match du premier tour des Playoffs se déroulait le Game 1 de la série opposant le Jazz aux Rockets. A domicile, Houston a été sérieux et appliqué, grâce notamment à un James Harden de gala.

Malheureusement pour les fans d’Utah qui espéraient quelque chose pour ce Game 1, il n’y aura pas eu match. En même temps, il n’y a rien d’étonnant à cela. Sans Ricky Rubio, le principal tacticien du Jazz disparaissait, laissant derrière lui une attaque plus désorganisée. Ensuite, les adversaires du Jazz ont énormément changé. Passer du Thunder totalement désorganisé, qui joue énormément en iso et en heroball, aux Rockets avec leur playmaking et leur run and gun, ça peut faire bobo. Et ça a fait bobo. Dès le début de la rencontre, Houston s’est détaché du Jazz pour ne plus jamais se faire rattraper. D’entrée de jeu, James Harden prend la faute à trois points et montre son talent : 12 points dans le premier quart-temps. A l’intérieur, Rudy Gobert peine à trouver ses marques, et Clint Capela prend rapidement le dessus, avec 4 points et 4 rebonds mais surtout une domination outrageuse. Toute la première mi-temps est à sens unique, à cause notamment de l’adresse calamiteuse de Donovan Mitchell, qui a récupéré les tickets shoot de Ricky Rubio. 64-49, Utah est dépassé, à l’image des trois 3-pts marqués en une minute.

Les hommes de Quin Snyder n’ont pour autant pas abdiqué, à l’image d’un troisième quart-temps encourageant. En décidant de pénétrer davantage, le Jazz reste dans le match et garde espoir. Malheureusement, un gros 3-pts de Chris Paul à 0.1 seconde de la fin du quart-temps porte l’écart à 18 points. Finalement, le quatrième quart-temps sera assez anecdotique, puisque l’écart ne pas bougera pas énormément. Plusieurs choses sont tout de même a noter. Tout d’abord l’impact de Gobert a été quasi-nul, aussi défensivement qu’offensivement, pendant que Capela était très présent. Ensuite, le Jazz a eu une grosse frayeur. A quelques minutes de la fin du match, Joe Ingles intercepte la balle et balance sous le panier de Houston pour Donovan Mitchell. Le rookie tombe, après s’être fait marcher sur la cheville. Si Eric Gordon a raté son match (0/6), il n’a pas raté le panard du numéro 45, qui s’est relevé comme si de rien n’était, mais qui pourrait être impacté sur la suite de la série. Enfin, James Harden, qui n’a pourtant pas été trop mal défendu, a fait très mal au Jazz, à coup de gros stepbacks ou de pénétrations solides. Sa capacité à changer de rythme en un quart de seconde a énormément perturbé, et le résultat est là : 41 points, 8 rebonds, 7 assists, à 58% derrière l’arc. Il a rapidement su mettre ses Rockets sur orbite, et ils n’ont plus été dérangé du match. 110-96, l’écart final est de 14 points, mais il aurait pu être tout autre si l’adresse n’était pas la même.

Malgré ce résultat largement en faveur des Rockets, pas de conclusions hâtives. Rappelons que l’un des principaux défenseur et playmaker du Jazz était absent, et que son retour pourrait changer le cours de la série. Les cas Mitchell et Gobert sont aussi à suivre, à cause de la blessure du premier, et de la tristesse du second.

Box Score Houston Rockets Box Score Utah Jazz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top