Thunder

Carmelo Anthony ne veut pas entendre parler du banc : c’est pourtant le seul endroit où il peut garder sa capuche

Carmelo Anthony
Source image : YouTube/The Oklahoman

Arrivé l’année dernière en provenance de New York pour tenter de gagner un titre avec Russell Westbrook et Paul George dans l’Oklahoma, Carmelo Anthony a vu sa quête de bague s’arrêter vite fait cette année. Éliminé au premier tour par le Jazz de Rudy Gobert, Melo s’exprime sur son avenir. Un rôle en sortie de banc ? Bitch please Hors de question.

La question lui avait déjà été posée en début de saison et on se souvient tous de sa réponse mythique. Lorsqu’on lui avait proposé de jouer en tant que remplaçant, Hoodie Melo avait ironiquement lâché un « Hey P (Paul George) ! Ils veulent que je joue en sortie de banc. » Désormais, malgré le fiasco du Thunder et sa saison personnelle en-deçà des espérances, son avis n’a pas changé. Le numéro 7 d’OKC ne veut pas d’un rôle de sixième homme et l’a fait savoir au micro de Royce Young d’ESPN :

« Oui, je ne veux pas d’un rôle en sortie de banc. C’est hors de question »

Une réponse qui va dans le sens de son avis initial sur la question, mais totalement incohérente vis-à-vis de la situation et de ce qu’il s’est passé durant cette fin de saison. En effet, l’ailier de 33 ans qui a bouclé une saison régulière médiocre avec son nouveau collectif, est en baisse dans tous les secteurs du jeu. Pire moyenne de points en carrière (16,2 unités), pire pourcentage au shoot (40,4%) ainsi que son plus mauvais bilan à la passe (1,3 assist) et un résultat mitigé au rebond (5,8 prises, soit le plus bas depuis sa saison sophomore). Davantage utilisé comme une option en catch-and-shoot que comme un porteur de balle cette année, Anthony précise également que ce rôle ne lui convient pas forcément :

« Je pense que le joueur qu’ils voulaient que je sois et celui dont ils avaient besoin s’appliquait uniquement à cette saison. En ce qui concerne mon efficacité dans ce rôle, je ne pense pas que je puisse être efficace en jouant comme ça. Je pense que j’étais prêt à accepter ce défi, mais je pense que je peux apporter plus au jeu, être plus compétent et faire ce que je sais faire en tant que joueur. »

On le sait, Melo n’est pas connu pour sa défense, mais il n’en reste pas moins un des meilleurs attaquants en one-one. Dans ce rôle de troisième option offensive et sans le cuir entre les mains, sa chute statistique était logique. Cependant c’est son impact global sur un parquet qui pose le plus de questions. En Playoffs, là où il devait apporter plus d’options à Billy Donovan, Melo n’a produit que 11,8 points à seulement 37% au tir et uniquement 21% derrière l’arc. Des performances indignes pour celui qui a déjà été dix fois All-Star. C’est même lorsque le produit de Syracuse était chaudement assis sur son siège que le Thunder a produit sa meilleure mi-temps des Playoffs. Dans le Game 5 crucial pour rester en vie dans la série, les coéquipiers de Russell Westbrook ont passé un 32-7 à Utah pendant que Anthony était en mode Hoodie Melo sur le banc. Absent aussi du quatrième quart qui a vu son équipe se faire éliminer au Game 6, l’ancien joueur de Denver et New York n’a pas apporté grand chose au Thunder cette année. Avec cette postseason horrible, son équipe meilleure quand il n’est pas là et lui qui n’accepte pas de sortir du banc, on en vient à se poser la question de son avenir à OKC. Lui, qui a encore une saison à 28 millions de billets verts à faire au Thunder, est plutôt parti pour rester. Sa cote ayant énormément baissé, il lui sera bien compliqué d’aller chercher un contrat de la sorte chez un autre prétendant au titre. Il reste cependant assez flou pour la suite :

« Je dois maintenant m’interroger pour savoir ce que je veux pour le reste de ma carrière, ce que je veux à l’avenir et ce que je suis prêt à accepter. […] Je pense que tout le monde sait que j’ai sacrifié à peu près tout pour venir ici, ma famille, je suis venu seul, j’ai sacrifié mon jeu pour l’équipe et j’étais prêt à tout pour que ça se passe avec succès. Donc c’est quelque chose à laquelle je dois vraiment penser, si je veux être ce type de joueur, finir ma carrière comme ça, sachant que j’en ai encore beaucoup dans le réservoir et que je peux encore apporter beaucoup au basketball. »

La mauvaise saison du Thunder ne lui est pas imputable à 100% bien entendu, n’est-ce pas Billy Donovan ? Mais avec cette nouvelle déclaration sur son rôle, le dossier devient difficile à défendre. Melo veut plus souvent la balle dans une équipe où il y a Westbrook à la mène et ne veut pas d’un rôle en sortie de banc avec pourquoi pas la balle en main pendant que Mr Triple-Double se repose un peu. D’un autre côté, l’ailier au numéro 7 précise qu’il verra tout ça cet été avec ses deux compères d’OKC… Mais dans une saison qui ressemblait plus à un « one and done » qu’à un projet à long terme, pas certain que tout le monde soit là l’année prochaine. Cela réduirait fortement les chances de bagues pour le natif de New York et pourrait le pousser à aller voir sur un banana boat pour gagner un titre. Pour cela il va tout de même falloir se serrer la ceinture niveau salaire…

Source texte : ESPN

3 Commentaires

3 Comments

  1. JD3007

    30 avril 2018 à 18 h 30 min at 18 h 30 min

    opt out ! je t’en supplie…

  2. Arnaud Mouillard

    30 avril 2018 à 20 h 59 min at 20 h 59 min

    « La mauvaise saison du Thunder ne lui est pas imputable à 100% bien entendu, n’est-ce pas Billy Donovan ? »

    En même temps lorsque ton soit-disant franchise player est un meneur de jeu avec le cerveau de Blanc Coté et la boulimie offensive de Kobe Bryant c’est compliqué. Même Brad Stevens se casserait les dents face à ça …

  3. Zac Larnak

    1 mai 2018 à 0 h 01 min at 0 h 01 min

    Je demande à voir justement, parce que niveau coach pour le moment OKC…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top