Pelicans

Rajon Rondo veut devenir coach et GM : QI, grande bouche et leadership, il a déjà tout le matos pour réussir

Rajon Rondo

Ça paraît évident !

Source image : Youtube

De retour au premier plan avec les Pelicans auteurs du seul sweep de ce premier tour des Playoffs, Rajon Rondo s’est exprimé sur ses envies d’après-carrière. Le champion NBA avec les Celtics en 2008 n’a pas l’intention de quitter le monde du basket une fois qu’il aura pris sa retraite de joueur.

Grand artisan de la victoire des siens au premier tour contre Portland, RR semble être revenu à son meilleur niveau pendant ces Playoffs 2018. Connu pour être un des joueurs les plus intelligents de la Ligue, le numéro 9 des Pelicans est le chef d’orchestre de l’attaque et de la défense de son équipe. Ses passes, son agressivité, sa vision de jeu et son leadership ont permis à la Nouvelle Orléans de sweeper des Blazers fantomatiques. Avec le meilleur intérieur de la Ligue, un Jrue Holiday efficace et des pions bien à leur place, Rajon s’éclate. Un comeback qui fait plaisir à voir quand on repense à sa traversée du désert depuis son départ des Celtics en 2015. Parfois impossible à coacher, d’autres fois dans des équipes en-dessous de son standing, Rondo a vécu trois années bien compliquées mais qui semblent prendre fin avec un effectif des Pelicans adapté pour le bonhomme. Une situation qui n’étonne pas son ancien coach au Mavericks ainsi que son entraîneur actuel Alvin Gentry, prolongé en début de semaine, dans des propos rapportés par Marc Stein du New York Times :

« Si vous mettez les bonnes pièces autour de Rondo, il est alors un champion confirmé. À Dallas, nous n’avions pas le bon collectif autour de lui pour que ça marche. La vérité c’est que nous étions probablement le pire endroit possible pour lui. Avec lui, les Pelicans sont un adversaire redoutable du deuxième tour des Playoffs. » – Rick Carlisle

« Quand tu as un meneur aussi intelligent, tu te dois de lui laisser les rênes de l’équipe. […] Il a du respect pour le coaching, je le sais. » – Alvin Gentry

Des propos forts de la part du champion NBA en 2011 avec Dallas qui louent une nouvelle fois le QI basket du trentenaire. Le quadruple All-Star qui tourne à plus de 8,5 passes de moyenne en carrière, a toujours été connu pour sa vision du jeu et son leadership. C’est donc RR qui reprend du plaisir à jouer sur les parquets de l’Oncle Sam et reconnu par ses coach qui s’est exprimé sur ses envies de post-carrière. Le bonhomme est loin de vouloir quitter la sphère de la balle orange et il le fait savoir.

« Je veux être general manager, et je veux être coach. Définitivement les deux. »

Son caractère bien trempé, son leadership et son intelligence, toute une recette que l’on a envie de voir à l’œuvre après sa carrière. Une reconversion qui pourrait marcher vu la capacité de Rondo à mener un groupe tout en étant apprécié par ce dernier. Pour le moment l’ancien meneur du Big Three des C’s doit confirmer son regain de forme face aux champions en titre, dès ce soir. Une tâche qui, on le sait vu les antécédents du Monsieur, ne lui fait aucunement peur.

Une reconversion alléchante donc pour Rajon Rondo, qui n’étonne pas quand on connaît un peu le caractère du bonhomme. Véritable artiste la balle en main, le numéro 9 des Pels aura à cœur de l’être tout autant avec une équipe ou une franchise entre les doigts. Pour l’instant, objectif Warriors pour confirmer la belle saison de la Nouvelle Orléans.

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top