Wizards

John Wall confiant de retourner à Toronto pour un Game 7 : ça tombe bien Drake l’attend en courtside

John Wall

Attention à lui s’il ne confirme pas sur le parquet…

Source Image : NBA League Pass

Menés 3-2 par Toronto dans leur premier tour des Playoffs, les Wizards sont dos au mur et doivent à tout prix gagner ce soir pour pouvoir jouer un ultime Game 7 prévu dimanche. Interrogé sur les chances de Washington, John Wall est confiant sur la capacité de son équipe à renvoyer tout le monde au Canada pour disputer un match couperet ce week-end.

Décevants cette saison, les Wizards ont tout de même réussi à valider leur ticket pour les Playoffs. Cette équipe, attendue au plus haut niveau, n’a pas été au rendez-vous, notamment à cause des blessures. John Wall par exemple, n’a joué que 41 matchs, soit la moitié de la saison. Ce qui n’a pas été un problème au début a rapidement montré ses limites lorsque Bradley Beal baissait de régime. En Playoffs, les Wizards sont au complet et assez sérieux, notamment à domicile. Du coup, ils sont menés 3-2 et vont accueillir les Raptors ce soir. Ils ont encore leur destin entre leurs mains, même si la bataille s’annonce rude. Ce combat ne fait pas peur à John Wall, comme il l’annonçait au Washington Post.

« On a confiance en nous et en nos chances de passer. C’est désormais une série au meilleur des trois matchs, et pour l’emporter, une équipe devra gagner à l’extérieur, on va se battre. »

La confiance en soi, c’est bien, mais mieux vaut ne pas trop en avoir. D’autant plus eu Johnny a un passif dans ce genre d’affaires. En début d’année, Jean Mur avait déclaré vouloir faire sa fête à Lonzo Ball. Résultat, un match dégueulasse à 7/22 au tir et une défaite en terre californienne. Cette fois-ci, il va falloir assumer ses propos sur le parquet, sinon, les moqueries vont être nombreuses. Ceci dit, en un sens, on ne peut pas vraiment lui donner tort. Impériaux à domicile, les Wizards ont bien tenu dans le Game 5, et n’ont craqué que dans le dernier quart-temps, à cause d’une adresse extérieure foireuse. C’est d’ailleurs comme ça que Bradley Beal justifie la défaite. Pour lui, les sensations et le jeu étaient là, seule l’adresse manquait.

« On a juste raté des tirs. Nous avons l’impression de ne pas avoir bien joué mais nous avons quand même failli gagner. Ils ont juste rentré des gros tirs à la fin qui nous ont fait mal dans le quatrième quart-temps. »

On a tendance à l’oublier, mais le basket reste un sport d’adresse, du coup, quand les tirs ne rentrent pas, c’est compliqué de gagner. C’est la raison invoquée par Bradley Beal et John Wall pour expliquer leur défaite au Game 5. Bon, vous avez plus le choix les gars, va falloir faire trembler les filoches ce soir !

Source texte : Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top