Jazz

Preview Game 4 Jazz – Thunder : mode patron attendu pour le OKThree, c’est l’heure de rappeler la hiérarchie

thunder

Réaction attendue.

Source Image : NBA League Pass

Mené 2-1 par le Jazz, OKC doit absolument se reprendre pour ne pas rentrer dans l’Oklahoma en mauvaise posture. Entre 2-2 et 1-3, la différence est grande, l’objectif est donc clair : activer le mode patron dès 4h30 pour éviter de rentrer à la maison avec la pression.

Que c’est compliqué d’analyser le Thunder depuis le débuts des Playoffs. D’un côté, le Game 1 montre l’étendue de leur talent, supérieur à celui de Utah quand ils sont chauds, et de l’autre les Game 2 et 3 prouvent que le Big Three peut rapidement retomber dans ses travers. Dans le Game 1 par exemple, le trio Westbrook – George – Anthony a combiné 80 points, une performance incroyable qui n’a pas connu suite. Pire, le collectif du Jazz a pris la mesure d’OKC, et Quin Snyder a brillamment fait jouer son groupe. Du coup, en plus des habituels Gobert et Mitchell, ce sont Rubio et Favors qui se sont fait remarquer. Ce collectif huilé qui a renversé la vapeur en sa faveur, fait bouillir le Thunder, à l’image de Russell Westbrook qui n’y a pas été de main morte dans les médias après la deuxième défaite de la série.

La clé du match : l’agressivité du Thunder

Le but de ce Game 4 va être de transformer cette haine en agressivité positive sur le terrain. L’agressivité, c’est d’ailleurs un point sur lequel OKC doit appuyer, puisqu’ils en ont cruellement manqué dans les précédentes rencontres. 60 lancers-francs tentés contre 80, ça pique, et c’est un aspect non-négligeable, surtout dans une série aussi serrée que celle-ci. L’agressivité défensive est également à revoir. Sans Andre Roberson, la vie est moins facile, surtout quand Paul George n’est pas au niveau défensivement. Avoir Joe Ingles à 12,3 points sur la série à 47,4% de loin, c’est une chose que le Thunder ne peut pas se permettre. Les troupes doivent se remotiver, parce qu’en cas de défaite, c’est 1-3, et là, ça deviendrait mission impossible. Pour ça, on peut faire confiance à Billy Donovan Russell Westbrook, qui est au rendez-vous (20,7 points, 11 rebonds, 10 assists et 2,3 interceptions). Certes, Ricky Rubio lui a mise sur les deux derniers matchs, mais le Brodie attend l’Espagnol au tournant. Autant dire que quand Westbrook s’est préparé pendant deux jours pour te mettre la misère, il faut t’accrocher. Enfin, Carmelo Anthony. Le constat est compliqué avec l’ailier-fort, tant son attaque ne compense pas sa défense pitoyable. Pour la faire courte, Derrick Favors est dans son jardin depuis deux matchs, et ça c’est plus possible.

Vous l’aurez compris, pour pouvoir prétendre à la victoire dans ce Game 4, il va falloir qu’OKC fasse des ajustements. Un Big Three pas au top de son niveau, une défense laxiste, et voilà comment on perd une série qu’on avait bien entamée. Alors, on arrête de déconner, on se motive, et on montre qui c’est le patron.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top