Timberwolves

Victoire des Wolves face aux Rockets 121-105 : bonne nouvelle, on sait encore jouer dans le Minnesota

Karl Anthony Towns

Coup de balai évité… série relancée ?

source image : youtube

Il y avait deux écoles avant le match de la nuit entre ces quasi-invincibles Rockets et des loups apparemment bien fatigués et sans solution face à l’armada de Mike D’Antoni. Bonne nouvelle pour la Wolves Army, les premiers Playoffs de la franchise depuis 2004 ne se solderont pas par un coup de balai, et ça fait du bien au moral. En attendant peut-être une nouvelle surprise demain soir ?

Les deux premiers matchs de la série avaient mis en éclat la grande difficulté des Wolves de se mettre en mode Playoffs. Karl-Anthony Towns avait réussi l’exploit d’être encore plus mauvais qu’Hassan Whiteside, Gerald Green, Chris Paul et James Harden s’étaient relayés pour éteindre toute idée d’espoir pour Tom Thibodeau, et la plupart des observateurs commençaient à préparer leurs plus beaux montages à base de loups et de balais. Oui mais non. Car si la franchise de Minneapolis s’est arrachée jusqu’au dernier soir de la régulière pour valider une historique qualif en Playoffs, ce n’était sûrement pas pour se prendre quatre mixtapes avant de partir tranquillement en vacances… Alors les Louveteaux sont redevenus carnivores, Karl-Anthony Towns a mis son réveil à l’heure et Jimmy Butler s’est cette fois-ci emparé du rôle de leader qui lui va si bien.

Rotation une nouvelle fois aussi serrée qu’un café en avril côté Wolves, mais il fallait bien ça pour ne pas passer pour des ânes une troisième fois consécutive. Le bail partait pourtant mal, le body language de KAT traduisant un ras-le-bol flippant en début de match. Mais petit à petit les huitièmes de l’ouest se mirent à jouer au basket, nous rappelant par la même occasion qu’ils savaient très bien le faire. En face ? Un Clint Capela loin d’être aussi dominant que lors des Games 1 et 2, des snipers à l’économie et la sensation que les Playoffs seront longs et qu’une victoire laissée en route ne les fera pas boiter plus que ça. On verra d’ailleurs dès demain soir si la stratégie était la bonne mais quoiqu’il en soit c’est bien une première victoire validée par Minnesota dans cette série, en espérant que la bande à Ramesse ne les fasse pas redescendre sur Terre trop vite. Un bon point cependant pour Thibs and co, qui nous envoient donc ce message : cette série ne sera peut-être pas si rapide que ça. Et au pire ? Bah les mecs auront au moins sauvé l’honneur, ce qui ne fût pas le cas de tout le monde hier, n’est-ce pas messieurs Lillard et Stotts.

Le score final ? 121-105 et un ouf de soulagement pour le Target Center qui aura – au pire – connu les joies de la victoire en postseason en 2018. Hâte d’être à demain soir tiens, parce que si les Rockets en laissent traîner une de plus, le vent du choke commencera à souffler tout doucement sur le Texas.

stats wolvesstats rockets

1 Comment

1 Comment

  1. J-M

    22 avril 2018 à 11 h 06 min at 11 h 06 min

    D-Rose apporte sa contribution au Wolves sur ce match. Content pour lui ça doit lui faire du bien ce genre de match. Don’t give up D-Rose.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top